En mode troll, Gad Elmaleh s'en prend à une jeune femme d'origine asiatique En mode troll, Gad Elmaleh s'en prend à une jeune femme d'origine asiatique

News

En mode troll, Gad Elmaleh s'en prend à une jeune femme d'origine asiatique par Laura Carreno-Müller

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Jeudi 19 Avril 2018

Un an et demi après le tollé provoqué par son sketch "des Chinois", Gad Elmaleh s'enfonce un peu plus, en se moquant ouvertement de Louise Chen. En 2017, la DJ franco-taïwanaise avait publié une tribune dans laquelle elle exprimait sa colère à l'encontre de l'humoriste...

Le racisme anti-asiatique a encore frappé et cette fois-ci, on remercie Gad Elmaleh. En décembre 2016, on se souvient que son show "Tout est Possible" avait fait polémique, à cause d'un sketch le mettant en scène avec Kev Adams, et où ils apparaissaient grimés en "Chinois" et accumulant les poncifs racistes. Dans la foulée, la DJ Louise Chen avait publié une tribune dans Les Inrocksoù elle avait dénoncé l'humour foireux des deux compères. "Je pourrais m’étendre sur combien je suis en colère de voir que ce sketch franchement raciste puisse être diffusé en prime time à la télévision. Que je trouve que montrer ça à 4,1 millions de français c’est valider des propos racistes, les normaliser et les banaliser", expliquait-elle. Et Louise Chen n'avait pas été la seule à pousser une gueulante , puisque de nombreuses personnalités et anonymes avaient exprimé leur dégoût sur le Web. 

 

On aurait pu croire que l'affaire avait calmé Gad Elmaleh... Sauf que, le 17 avril 2018, l’humoriste a décidé de faire la promo du même spectacle sur son Twitter, suivi par huit millions de personnes, à l'occasion de sa rediffusion le soir-même sur W9. Et a pour ça choisi de publier une story Instagram montrant Kev Adams grimé, ainsi que deux photos de Louise Chen (une sur Twitter, l'autre sur Insta), accompagnées de commentaires ouvertement moqueurs. 

Un harcèlement rapidement dénoncé sur la Toile. Vendredi 20 avril, des twittos ont même lancé le hastag , en espérant le faire grimper en trending topic et ébranler le rêve de succès américain de l'intéressé. Mais surtout, lui faire comprendre les principes de racisme et de cyberharcèlement. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus