Expatriation : quels sont les pays préférés des Français ? Expatriation : quels sont les pays préférés des Français ?

News

Expatriation : quels sont les pays préférés des Français ? par Laura Carreno-Müller

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

6 minutes

Publié le Jeudi 26 Avril 2018

Une étude ADP a révélé que plus d'un Français sur trois comptait quitter la France pour un autre pays, d'ici deux ans. S'expatrier, oui, mais pas trop loin non plus.

Ciao la France ! Une étude publiée le 25 avril 2018 et menée par ADP, un fournisseur américain de solutions d’externalisation professionnelle, révèle que plus d’un Français sur trois prévoit de quitter le pays dans les deux prochaines années. Et selon les chercheurs, l’expatriation serait plutôt masculine : près de la moitié des hommes (45%)  interrogés se disent partants pour changer totalement de vie, contrairement aux femmes (30%), qui y sont un peu plus réticentes. Mais s’il y a une différence de motivation, les Frenchies, tous sexes confondus, restent d’accord sur les destinations qui les font rêver... Et qui sont, pour la plupart, européennes.

#1 Les Etats-Unis

Selon l’étude, plus de 8 000 ressortissants français ont rejoint les Etats-Unis entre 2016 et 2017. En 2015, on y comptait déjà 142 000 expatriés hexagonaux. Comme quoi, le rêve américain n’est pas encore mort, même avec Donald Trump à la Maison Blanche. Mais à part les grandes villes comme Los Angeles ou Miami, entre autres, il y a un hic : la protection sociale n’est pas du tout la même. Une bonne chose à savoir pour ceux qui veulent partir à la conquête de l’Amérique.

#2 La Suisse

Environ 170 000 Français ont décidé de repartir à zéro en Suisse et ce n’est pas que pour le chocolat. Depuis fin 2017, le marché du travail suisse, composé majoritairement de PME, coule de jours heureux : le nombre d’offres d’emploi avait alors augmenté de 32%. Le taux de chômage, quant à lui, a baissé de 4,6%. Et ADP remarque même que 160 000 frontaliers résidant en France sont assez motivés pour traverser la frontière chaque jour pour se rendre au bureau.

#3 Le Royaume-Uni

Face au Brexit, les Français n’ont pas dit leur dernier mot. D’après ADP, 300 000 expatriés qu’on y retrouve viennent tout droit de l’Hexagone. Et outre-Manche, Londres est l’endroit privilégié pour changer de vie, puisque la capitale est aussi le quartier général des grandes banques (Lloyds, HSBC, Barclays, etc.) et de la finance. Deux domaines qui emploient majoritairement… Des expatriés.  Alors tant pis pour le mauvais temps, du moment que ça recrute !

#4 L’Allemagne

On retrouve nos cousins germains en quatrième position de ce classement, puisqu’on y compte plus de 118 000 hexagonaux depuis 2016. Les principales attractions, selon ADP : les villes de Berlin (pour la techno et la vie mouvementée qu’on peut y mener), Munich ou encore Francfort (pour la saucisse, peut-être). Et petit rappel pour les germanophiles qui projettent de s’y installer à leur tour : passé trois mois, vous devez déclarer votre résidence auprès de la mairie et faire une demande de carte d’imposition. Parce que la paperasse, ce n’est pas qu’une spécialité Française.

#5 L’Espagne

En 2017, l’Espagne avait réussi à attirer 200 000 expatriés, selon ADP. Une grosse augmentation depuis 2016, puisqu’à cette époque, on en comptait 84 730. Et si le climat et les plages de la péninsule ibérique sont attrayants pour les ressortissants, la culture (dédicace aux tapas dont on raffole) est aussi un atout de taille avec le coût bon marché du logement. 

via GIPHY

#6 Belgique

C’est le troisième pays frontalier du classement d’ADP. En 2016, on y retrouvait près de 125 000 expatriés venus de France. Deux ans plus tard, ils sont 250 000 à représenter l’Hexagone. La Belgique est surtout le pays idéal pour la jeunesse polyglotte : si vous comptez y faire des études, vous pourrez pratiquer l’anglais, le français, l’allemand mais aussi le néerlandais.

#7 L’Italie

Dans son enquête, ADP remarque que près de 44 000 de Frenchies s’y sont installés en 2017. Un chiffre qui a connu une légère baisse, depuis 2016 : on y retrouvait alors 44 112. Et si la botte européenne attire autant de monde de l’autre côté des Alpes, c’est surtout parce qu’on y compte près de 2 000 filiales françaises.

#8 L’Asie

Oui, on parle du continent dans sa globalité. Fin 2016, le ministère des Affaires Etrangères recensait 31 252 expatriés français en Chine, un pays privilgégié pour sa culture. Et l'étude ADP n'oublie pas non plus le Japon, l’Indonésie ou encore le Vietnam, tout aussi populaires auprès des hexagonaux.

#9 Le Luxembourg

On a été assez surpris de retrouver le Luxembourg de ce classement. Mais en 2016, on y comptait déjà 34 839 ressortissants français. Et d’après ADP, ce serait le PIB par habitant qui attirerait les expatriés : il est le plus élevé de l’Union européenne.

#10 Le Portugal

Comme pour l’Espagne, on se doute que c’est d’abord le climat et les paysages qui attirent le plus les Frenchies. Mais il n’y a pas que le pittoresque, dans la vie. Si le coût de l’immobilier portugais est un peu élevé, on s'y sent en sécurité. C’est d’ailleurs pour cette raison que le Portugal est aussi l’El Dorado des retraités. On sait au moins où s’installer dans une cinquantaine d’années.

 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus