Etude : Wikipédia, un enfer pour les femmes Etude : Wikipédia, un enfer pour les femmes

News

Etude : les femmes bénévoles sont victimes de sexisme sur Wikipédia

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 21 Juin 2019

Manque de parité, harcèlement, contenus contestés… Selon une étude, les femmes bénévoles travaillant sur le site de Wikipédia subissent de nombreuses pressions de la part de leurs homologues masculins.

Du sexisme jusque dans la solidarité. Selon une étude publiée par la fondation Wikimédia, la communauté de bénévoles du site Wikipédia est loin d'être un modèle, entre manque d'égalité, sexisme, et harcèlement. Ne serait-ce qu’en matière de parité, le site web ne comporte que 9% d’autrices, et 1% de personnes non-binaires. Des chercheuses de l’université de Washington ont voulu explorer le pourquoi du comment de cette disparité.

Le sabotage

Beaucoup de femmes voient leur contenu publié sur le site directement supprimé de la part de leurs homologues masculins. A l’image d’Helena, biologiste américaine, comme le rapporte le journal L’ADN. La première fois qu’elle publie sur le site collaboratif, son texte est automatiquement rejeté. Avec en prime, un commentaire violent : "Tu ne connais rien à rien". Tandis qu’un autre utilisateur masque l'entièreté de sa page auteur et de son contenu, en lui laissant au passage une menace de mort. Ayant rapporté les faits aux administrateurs du site, ces derniers ont refusé de réagir.

Menaces de mort d’un côté, harcèlement d’un autre

De nombreuses autrices recoivent des avances de manière répétitive. Un harcèlement qui a lieu en ligne ou dans la vie "réelle". Lors d’événements organisés par la communauté Wikipédia, certaines se voient directement abordées par leur harceleur.

Un plan d'action pour le futur

Malgré une absence de modération pendant plusieurs années, la Wikimedia Fondation prévoit de mettre en place deux initiatives pour limiter les situations de harcèlement : publier un code de conduite, et instaurer un nouveau moyen de signaler les harceleurs, encore trop nombreux. Reste à savoir si ces mesures permettront aux femmes de s'y sentir plus en sécurité. D'ailleurs, peut-être devons-nous y voir une corrélation avec le biais de genre sur Wikipédia, puisque seulement 17% des biographies sur le site sont consacrées à des femmes. 

C.M.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires