Etude : voici l’âge auquel on commence à détester son travail

News

Etude : voici l’âge auquel on commence à détester son travail

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Si à 25 ans on rêve d'avoir un CDI, il semblerait que l'envie de quitter son travail arrive plus tôt que prévu. L'agence de presse américaine "Bloomberg" a dévoilé une étude qui démontre l’âge auquel on commence à se lasser de son métier. Une idée ?

Selon une étude publiée par le magazine financier Bloomberg, à partir de 35 ans, la majorité des salariés ne supporteraient plus leur travail. En effet, l’enquête menée par le cabinet de ressources humaines britannique Robert Half, démontre qu’à cet âge une personne sur six est malheureuse au travail. A l'inverse, seulement un travailleur de moins de 35 ans sur dix ressent la même chose. La raison ? Passé la trentaine, la plupart des gens auraient un poste élevé au sein d’une entreprise et par conséquent un plus grand niveau de stress. "Il vient un jour où, soit vous n’avez pas assez progressé, soit le travail vous a épuisé, soit vous commencez à vous dire que la famille est plus important. Alors, vous vous demandez : pourquoi je fais ça ?", a expliqué au magazine Cary Cooper, un chercheur de l’école de commerce de Manchester.

Pour réaliser cette étude, le cabinet anglais a effectué un sondage auprès de 2000 salariés du pays. Par ailleurs, ce rapport a aussi prouvé que 16% des personnes interrogées n'avaient pas d'amis au travail et qu'un quart des personnes âgées de plus de 55 ans ne se sentaient pas appréciées à leur juste valeur. Et vous ?

Ava Skoupsky

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.