Etude : la consommation d’alcool augmente dans le monde Etude : la consommation d’alcool augmente dans le monde

News

Etude : la consommation d’alcool augmente dans le monde

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 9 Mai 2019

Selon une étude britannique, en 2017, chaque adulte dans le monde a consommé 6,5 litres d’alcool fort. Un chiffre qui tend à augmenter au fil des années.

Selon une étude de la revue britannique The Lancet, la consommation d’alcool serait en hausse dans le monde. En moyenne, chaque adulte a consommé 6,5 litres d'alcool fort en 2017, contre 5,9 litres en 1990. Cette quantité devrait atteindre 7,6 litres d'ici 2030, selon des estimations établies à partir des données de 189 pays.

Aujourd'hui, c'est en Europe que la consommation par habitant est la plus élevée au monde, mais celle-ci est en baisse (-20% en 27 ans, à 9,8 litres par habitant), en raison notamment d'un net recul dans certaines anciennes républiques soviétiques et certains pays d'Europe de l'Est.

La revue médicale rapporte que, si la consommation d’alcool diminue ou stagne dans les pays riches, elle tend à augmenter dans les pays dont le niveau de vie s’élève. On observe un phénomène de rattrapage dans des pays en pleine croissance tels que la Chine, l'Inde et le Vietnam. Cette augmentation serait soutenue par "les transitions économiques et l'accroissement de la richesse", comme le rapport l'étude. Ces trois pays ayant désormais "des niveaux de consommation supérieurs à certains pays européens" (7,4 litres pour la Chine, 5,9 litres pour l’Inde et 8,9 litres pour le Vietnam).

L'étude donne également des estimations : d'ici 2030, la moitié des adultes devrait boire de l'alcool au moins une fois par an, et près d'un quart pourrait connaître une alcoolisation massive, soit au moins six verres absorbés en une occasion, au moins une fois par mois. Ils n'étaient que 18,5% en 1990.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires