Etude : il faudrait en moyenne 80 jours pour obtenir un rendez-vous chez l’ophtalmo Etude : il faudrait en moyenne 80 jours pour obtenir un rendez-vous chez l’ophtalmo

News

Etude : il faudrait en moyenne 80 jours pour obtenir un rendez-vous chez l’ophtalmo

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mercredi 27 Novembre 2019

Chez certains spécialistes de santé il n’est pas toujours des plus évident de réussir à obtenir un rendez-vous. D’après un sondage de l’Ipsos le temps entre la prise de rendez-vous et la consultation se serait même encore plus allongé depuis 2014.

Que ce soit chez l’ophtalmo, le gynéco, ou le dermato, c’est partout  la même rengaine : difficile d’obtenir un rendez-vous dans des délais plutôt courts. Bien au contraire nous sommes souvent renvoyés à 2, 3, voire même 6 mois ou 1 an d’attente entre le jour où on appelle pour prendre rendez-vous et le fameux jour de la consultation. Selon un sondage de l’Ipsos commandé par le Rassemblement des opticiens de France (ROF) il faudrait patienter en moyenne 80,6 jours pour obtenir un rendez-vous chez l’ophtalmologue. Un chiffre déjà plutôt alarmant qui monterait même à 96,4 jours soit presque 100 jours d’attente lorsque les patients sont des enfants. 
La Parisien rapporte que 88% des interrogés estiment même que le temps entre la prise de rendez-vous et le rendez-vous s’est allongé depuis 2014. 

Les disparités sont aussi particulièrement nombreuses entre les différentes régions de France. En Ile-de-France ou en Provence-Alpes-Côte d’Azur il ne faut patienter que 46,6 jours et 54,3 jours. C’est d’ailleurs chez les Franciliens que le chiffre est le plus bas. En Bretagne et dans le Grand-est en revanche les temps d’attente avoisinent les 100 jours de délai. Il apparait donc que les zones rurales semblent être les plus concernées par ce problème. 

Ce qui est d’autant plus inquiétant c’est que dans 27% des cas, les demandes de rendez-vous se soldent par un refus, ce qui équivaut à 3,5 millions de demandes rejetées. 
Toutefois lorsqu’il s’agit d’une urgence, 90% des patients sont pris en charge sous au moins 30 jours. Afin de pallier à ce problème, le syndicat à l’origine de cette étude suggère notamment la possibilité pour les ophtalmos de déléguer certaines tâches aux opticiens. 
 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires