Etude : 45 % des Français célibataires ressentent une pression à ne pas être en couple lors des retrouvailles familiales Etude : 45 % des Français célibataires ressentent une pression à ne pas être en couple lors des retrouvailles familiales

News

Etude : 45 % des Français célibataires ressentent une pression à ne pas être en couple lors des retrouvailles familiales par Laura Anglionin

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mardi 24 Décembre 2019

Les fêtes de fin d’année peuvent représenter un certain poids émotionnel pour certaines personnes notamment les célibataires âgées entre 25 et 49 ans. Débarquer en étant solo et surtout pas en couple, au repas de Noël peut s’avérer être problématique et gênant pour ces personnes qui n’ont pas encore trouvé l’amour.

Selon une étude menée par l’application de rencontre Happn, 45 % des célibataires stressent à l’idée de répondre à cette question fatidique : "alors, toujours célibataire ?" quand elle vient de leurs proches lors des retrouvailles familiales de fin d’année. Même si 54% des Français considèrent Noël comme une période privilégiée pour se retrouver en famille, cela représente pour le reste un moment gênant quand il s’agit de leur demander où en sont leurs amours.

Tout comme les questions suivantes : "c’est pour quand le bébé ?", "c’est pour quand le mariage ?", "quand est-ce que tu nous le/la présente ?", la fameuse question "alors toujours pas de nouvelle personne dans ta vie ?" semble être un phénomène qui s’intensifie encore plus pendant les fêtes de fin d’année.

D’après le sociologue Ronan Chastellier interrogé par le site de rencontres Happn "Noël, c'est le moment fort du couple et de la famille, où le regard familial vient se poser parfois avec un peu d'insistance sur les célibataires pour qui cela devient un sujet un peu épidermique. Difficile d'échapper à l'attitude "questionnante", voire légèrement intrusive de la famille". Noël semble synonyme de pression familiale quand il s’agit d’évoquer sa vie amoureuse quand elle est au point mort, 68 % des Français pensent que le réveillon du Nouvel an est propice aux nouvelles rencontres. Même si, 55 % d’entre eux pensent que ces histoires d’amours ne sont que brèves, contre 43 % qui aiment à penser que de ces histoires peuvent découler une relation stable et durable.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires