Étude : 3 millions de Français subissent la précarité hygiénique Étude : 3 millions de Français subissent la précarité hygiénique

News

Étude : 3 millions de Français subissent la précarité hygiénique par Antoine Ferreira-Mendes

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 19 Mars 2019

Selon une étude de l'Ifop, trois millions de Français n’ont pas les moyens de conserver une hygiène correcte. Les plus touchés ? Les femmes et les jeunes enfants.

Réalisée auprès de personnes en situation de difficulté financière (pour rappel, en France, 9 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté) et publiée ce 19 mars 2019, une étude de l’Ifop met en alerte quant à l’ampleur de la précarité hygiénique. Selon elle, trois millions de personnes n’ont pas les moyens de conserver une hygiène correcte et se privent de produits de base, comme la brosse à dents, le dentifrice, le gel douche ou le savon, le shampoing, le papier toilette, les serviettes hygiéniques ou les tampons.

Parmi les plus touchés, les femmes et les jeunes enfants. D’après l’étude, plus d’1,5 million de femmes ne sont en effet pas en mesure de changer suffisamment souvent de protections hygiéniques, et autant de parents ne peuvent pas remplacer les couches de leur enfant aussi souvent que nécessaire.

En plus d’avoir un impact sur la santé, la précarité hygiénique est aussi un problème majeur dans la vie sociale des plus démunis, deux millions de personnes sondées se disant mal à l’aise par rapport à leur hygiène corporelle. Ce qui a aussi des conséquences sur leur vie professionnelle, les trois quarts d'entre elles déclarant avoir déjà manqué un rendez-vous à cause de cette situation. Trop peu connue, la précarité hygiénique est donc bien un fléau, qui atteint les plus précaires dans leur estime d'eux-mêmes, et nuit à leur inclusion sociale et professionnelle.
 

 


 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires