Étude : 14,1% des Français vivent sous le seuil de pauvreté Étude : 14,1% des Français vivent sous le seuil de pauvreté

News

Étude : 14,1% des Français vivent sous le seuil de pauvreté par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 11 Septembre 2019

Dans son dernier rapport, l’Insee révèle que 14,1% des Français, soit 8,9 millions de personnes, vivent encore sous le seuil de pauvreté. Les inégalités et la pauvreté n’ont toujours pas reculé.

Sans grande surprise, les nouvelles de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) ne sont pas bonnes. Selon sa radiographie de l’année 2017, 14,1% des Français, soit 8,9 millions de citoyen.ne.s, vivent sous le seuil de pauvreté. Il s’établit désormais à 1 041 € par mois de revenus disponibles (après déduction des impôts) pour une personne seule, et 2 186 € pour un couple avec deux enfants. Plus inquiétant encore : les inégalités peinent à baisser et, bien qu’elle ait diminué de 0,7 point chez les chômeurs, la pauvreté ne recule pas. Le taux a même augmenté chez les salarié.e.s. "Le nombre de personnes pauvres augmente ainsi de 181 000 parmi les salariés, et diminue de 139 000 parmi les chômeurs", note l’Insee. Les experts expliquent ce phénomène par la diminution du taux de chômage et l’explosion du travail par intérim, moins bien rémunéré. Surtout, 7,1% des retraités sont dans le besoin, soit 0,2% de plus qu’en 2016. L’Insee souligne que "20% des personnes les plus aisées perçoivent 38% de la masse totale des niveaux de vie, tandis que 20% des plus modestes en perçoivent 9%".

En revanche, le niveau de vie médian des Français.es a augmenté de 0,7% entre 2008 et 2017. Ainsi, ils/elles vivent en moyenne avec 20 820 € par an, soit 1 735 € par mois pour une personne seule, et 3 644 € pour un couple avec deux enfants. Une situation qui aurait pu être encore meilleure si la crise de 2008 n’avait pas autant impacté les foyers.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires