Le 8 mars prochain, les citoyennes Irlandaises seront en grève générale pour le droit à l'avortement

News

En Irlande, les femmes en grève pour le droit à l’avortement

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mercredi 25 Janvier 2017

En Irlande, avorter est considéré comme un crime passible de 14 ans de prison. Pour faire évoluer la loi, les Irlandais appellent à une grève générale le 8 mars prochain.

Le 8 mars 2017, les Irlandaises lutteront pour le droit à l’avortement à travers une grève générale. Le mouvement Strike 4 Repeal, littéralement "grève pour l’abrogation", demande ainsi aux Irlandaises qui travaillent de poser un congé ce jour-là, et à celles qui ne travaillent pas de n’effectuer aucune éventuelle tâche domestique. "Cette grève ne sera pas une grève industrielle à proprement parler, mais elle induira de prendre un jour de congé annuel, de porter du noir en signe de solidarité, ou d’organiser une grève surprise pendant votre pause déjeuner. Nous encourageons aussi les patrons qui peuvent le faire à fermer l’entreprise ce jour-là , comme action solidaire" a expliqué le collectif.


Cette grève d’envergure nationale a pour but de pousser le gouvernement Irlandais à organiser un référendum pour abroger le huitième amendement d’ici le 8 mars. Qu’est-ce que le huitième amendement ? Une clause de la Constitution irlandaise qui accorde aux fœtus les mêmes droits civiques qu’aux femmes enceintes. Ainsi, une interruption volontaire de grossesse est punie de quatorze ans de prison, quand bien même celle-ci résulterait d’un viol ou d’un rapport incestueux. On estime que, chaque jour, environs douze femmes traversent la frontière vers le Royaume-Uni pour avoir accès à des soins propres et légaux.

Cette action fait écho au "lundi noir" de Pologne. En octobre 2016, après une manifestation devant le Parlement, les femmes avaient organisé une grève générale afin de protester contre un projet de loi bannissant l’avortement.

Maylis Casse

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus