En Angleterre, un lycée expérimente une "detox numérique"

News

En Angleterre, un lycée expérimente une "détox numérique"

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mardi 18 Juillet 2017

Un lycée de filles a expérimenté une semaine sans aucune technologie. Adieu smartphones et montres connectées, tout était interdit.

Pourriez-vous vous passer de votre téléphone pendant une semaine ? C’est pourtant ce qu’ont fait des centaines d’élèves du collège-lycée Stroud High réservé aux filles, situé dans le Gloucestershire en Angleterre. Pendant une semaine, environ 400 adolescentes âgées de 12 à 18 ans ont expérimenté une "détox numérique". Selon une interview accordée au Guardian, les élèves ont eu du mal à accepter cette décision : "Tout le monde trouvait ça embêtant, et puis, nous en avons parlé et on s’est dit que ça pourrait être bien. C’est agaçant d’avoir une conversation avec quelqu’un qui regarde son téléphone", explique Libby, une étudiante.

Un test réussi

Pourtant, au bout de plusieurs jours sans appareil numérique, certains élèves affirment être plus concentrés : "Normalement, j’écris une phrase, ensuite je consulte Snapchat et je réécris la même phrase. Des devoirs qui devraient prendre une demi-heure prennent une heure et demie. Cette semaine-là, j’ai fait les meilleurs devoirs depuis un bon moment. Et je n’étais pas fatiguée. Normalement, j’ai mon téléphone avec moi pendant une bonne heure avant de dormir. Cette semaine-là, j’ai mieux dormi et j’étais plus en forme le matin", confie Jess Hourston, une étudiante de 16 ans.

Une mesure indispensable

Après un sondage effectué au lycée où les étudiants affirmaient être constamment sur les réseaux sociaux, la proviseure adjointe, Cindi Pride a pris la décision de mettre en place cette "détox" : "Si ce n’est pas un cri du cœur, je ne sais pas ce que c’est. Nous devons essayer de les aider. L’école est un lieu où l’on doit pouvoir apprendre, s’amuser, nouer des amitiés sincères, pas se parler d’un bout à l’autre de la classe sur Snapchat", explique t-elle. L’un des objectifs majeurs de cette expérience était de lutter contre la dépendance des jeunes filles aux réseaux sociaux : "Elles se comparent en permanence entre elles. Unetelle a les cheveux plus longs, plus blonds, de plus jolis vêtements, de meilleures vacances. Les gens postent la meilleure partie de leur vie sur les réseaux. Cette comparaison permanente est incroyablement négative."

Suite à cette expérience, l’établissement a pris la décision d’interdire de façon permanente l’utilisation des appareils numériques durant la journée au lycée. Seules les filles âgées de 14 à 16 ans pourront récupérer leurs téléphones à la pause déjeuner.

Et vous, seriez-vous pour l’arrêt de l'utilisation des smartphones au lycée ?

Ava Skoupsky

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus