Afrique du Sud braconniers lions rhinocéros Afrique du Sud braconniers lions rhinocéros

News

En Afrique du Sud, des braconniers dévorés par des lions

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Vendredi 6 Juillet 2018

Alors que des braconniers chassaient des rhinocéros, ils ont été retrouvés morts au milieu d’une meute de lion. C’est ce qu’on appelle le karma.

Alors qu’ils étaient sur la piste de rhinocéros dans la réserve privée Sibuya en Afrique du Sud, trois braconniers ont été dévorés par des lions la nuit du 2 juillet, puis retrouvés démembrés le mardi 3 juillet. Pourtant lourdement armés, avec un fusil et une hache, les braconniers n’ont pas échappé à la force des rois de la jungle : "Ils se sont retrouvés au milieu d'un groupe de 6 lions, donc ils n'ont pas eu beaucoup de temps pour réagir" a expliqué Nick Fox à l’AFP, propriétaire de la réserve. Seul des vêtements pour trois personnes ont permis aux officiers de police d’établir l’enquête, mais ces indices sont trop peu suffisants pour savoir combien de braconniers exactement avaient pénétré la réserve : "Nous ne savons pas exactement combien ils étaient, il n'en reste plus grand-chose" a poursuivi Nick Fox. En mars 2014, le propriétaire avait déjà perdu trois de ses rhinocéros à cause des braconniers.

Ces animaux sont abattus par milliers en Afrique pour leurs cornes qui peuvent se vendre entre 20 000 et 200 000 euros selon la longueur. Une corne de rhinocéros blanc, prisée à cause de leur rareté peut, elle, se vendre jusqu’à 60 000 euros. Ce qui fait de celle-ci la marchandise la plus rentable du marché noir… Plus rentable que l’or selon Le Monde.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus