En 2050, nous serons 2 milliards de plus sur Terre En 2050, nous serons 2 milliards de plus sur Terre

News

En 2050, 9 pays regrouperont plus de 50% de la croissance de la population mondiale

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 18 Juin 2019

Lundi 17 juin, l’Organisation des Nations Unies a publié un rapport sur la croissance projetée de la population mondiale sur les trente prochaines années. Combien seront-nous à habiter sur la planète Terre en 2050 ?

En 2050, la réalité risque de rattraper la fiction. Dans 30 ans, la population mondiale devrait atteindre 9,7 milliards de personnes. Soit deux milliards d’êtres humains en plus qu’aujourd’hui. En 2100, le nombre d’habitants sur Terre pourrait dépasser les 11 milliards. Des chiffres dignes du film de science-fiction Seven Sisters où la planète est surpeuplée dès 2073. Ces données sont parues dans le rapport "Perspectives de la population dans le monde" publié par l’Organisation des Nations Unies le 17 juin 2019. Les prévisions de l’ONU montrent que plus de la moitié de la croissance de la population mondiale sera concentrée dans neuf pays : les Etats-Unis, l’Egypte, l’Inde, l’Indonésie, le Pakistan, le Nigeria, la République démocratique du Congo, l’Ethiopie, et la Tanzanie.

Cette croissance phénoménale s’explique par l’indice de fécondité qui se maintient à une moyenne de 2,1 enfants par femme dans les nations concernées. Pourtant, il y a deux ans, l’ONU prévoyait une chute considérable du nombre de bébés mis au monde. En revanche, certains états verront, eux, leur nombre d’habitants diminuer. Un facteur qui provoquera des flux de migrations selon les Nations Unies. C’est le cas notamment de la Chine, dont la population devrait diminuer de 31,4 millions d'habitants d’ici 2050, à cause d’un faible taux de natalité. Toutefois, le rapport précise que la population future sera vieillissante en raison d’une espérance de vie croissante et d’une baisse de la fécondité ailleurs que dans les neuf pays concernés.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires