Des scientifiques ont mis au point la première pilule contraceptive à prendre une fois par mois Des scientifiques ont mis au point la première pilule contraceptive à prendre une fois par mois

News

Des scientifiques ont mis au point la première pilule contraceptive à prendre une fois par mois par Pierre-Guillaume Ligdamis

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Lundi 9 Décembre 2019

A la recherche d’une méthode de contraception plus simple et moins contraignante pour les femmes, des chercheurs américains seraient en train de mettre au point une pilule contraceptive à prendre mensuellement.

En France la pilule reste le moyen de contraception le plus utilisé, pourtant il n’est pas forcément le moins contraignant. Il faut en effet penser à prendre le fameux comprimé quotidiennement et face aux aléas de la vie un oubli est vite arrivé : parce que vous aviez la tête ailleurs, parce que vous avez oublié d’en racheter etc… On ne vous rappellera pas que les oublis de pilules peuvent entrainer la diminution de la fiabilité de celles-ci mais aussi encore plus activer les effets indésirables qui lui sont attribués. 

Alors forcément la promesse d’une pilule efficace pendant tout un mois, à prendre juste 12 fois dans l’année, se veut effectivement plutôt intéressante. C’est justement ce que sont en train d’étudier des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology aux Etats-Unis. Ces derniers ont présenté les résultats de leurs recherches autour d’une nouvelle pilule mensuelle le 4 décembre 2019 dans la revue scientifique Science Translational Medicine.
Cette forme de contraception inédite se présenterait sous la forme d’une petite étoile qui pourrait, une fois ingérée, rester à l’intérieur de l’estomac pendant plusieurs semaines afin de libérer progressivement les hormones qu’elle contient et ainsi prévenir d’une grossesse. 

Elle ne devrait toutefois pas être testée sur des humains avant plusieurs années (d’ici 3 à 5 ans) puisqu’elle n’est encore qu’en cours d’élaboration. Elle est néanmoins actuellement essayée sur des cochons qui semblent bien réagir à l’invention. Son effet serait identique à celui de la prise de pilules quotidiennes classiques. 

Les chercheurs se veulent donc plutôt optimistes quant à la possibilité de pouvoir un jour retrouver cette pilule sur le marché. Le Dr Giovanni Traverso, de la faculté de médecine de Harvard, l’un des principaux conducteurs du projet, a d’ailleurs affirmé son intention de placer la santé des femmes en priorité dans toutes les prochaines recherches qui seront menées : "nos études suggèrent qu’il ne devrait y avoir aucun problème de blocage ou de digestion et de passage de nourriture. Nous prenons le principe de sécurité très au sérieux".
 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires