Islamophobie : des centaines de personnalités appellent à une marche le 10 novembre Islamophobie : des centaines de personnalités appellent à une marche le 10 novembre

News

Des centaines de personnalités appellent à une marche contre l’islamophobie le 10 novembre

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 5 Novembre 2019

Dimanche 3 novembre, Libération a publié un appel à une mobilisation de plusieurs centaines de personnalités de divers horizons pour lutter contre l’islamophobie à travers une grande marche populaire. Elle aura lieu le 10 novembre 2019 à Paris.

"Depuis bien trop longtemps, les musulmanes et les musulmans en France sont la cible de discours venant parfois de ‘responsables’ politiques, d’invectives et de polémiques relayés par certains médias, participant ainsi à leur stigmatisation grandissante." Ainsi commence l’appel à la marche du 10 novembre 2019 contre l’islamophobie en France. Publié sur Mediapart et Libération le 3 novembre 2019, il a été signé par une centaine de personnalités de sensibilités diverses, notamment des président.e.s d’associations militantes, des journalistes, des élus de différents partis politiques et des artistes. Le rendez-vous aura lieu à Paris, le parcours de la marche sera, lui, communiqué "prochainement", peut-on lire sur la page de l’évènement Facebook. Le message de cette mobilisation ? Dire stop aux discours racistes, aux discriminations, aux agressions aux délations abusives à l’encontre de la communauté musulmane française. "L’attentat contre la mosquée de Bayonne le 28 octobre en est la manifestation la plus récente", précise la tribune des signataires.

Une mobilisation qui, à Belfort, a déjà débuté. Le samedi 2 novembre, plus d’un millier de personnes ont manifesté contre l’islamophobie suite à l’appel de l’association des musulmans de Territoire de Belfort et d’autres associations anti-racisme. Les manifestants défilaient à l'unisson derrière une grande banderole "STOP à l’islamophobie". La mobilisation visait également à soutenir une mère portant le voile qui avait été prise à partie et humiliée par Julien Odoul (élu RN), alors qu’elle accompagnait son enfant lors d’une sortie scolaire au Conseil régional de Bourgogne-France-Comté le 11 octobre à Dijon.

Ophélie Manya

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires