News

Démantèlement d’un réseau de trafiquants d’avocats aux Etats-Unis

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mardi 20 Juin 2017

Au nord de Los Angeles, la police locale a procédé à l’arrestation de trois délinquants, accusés (eh oui !) de trafic illégal d’avocats à hauteur de 300.000 dollars.

Alors qu’il est devenu la star mondiale des super aliments, du mugshot au "poke bowl", qui aurait cru que notre fruit préféré serait au cœur d’un vrai réseau de trafiquants aux États Unis ? Dans le comté de Ventura, Joseph Valenzuela, Carlos Chavez et Rahim Leblanc ont été arrêtés le 14 juin dernier pour trafic illégal d’avocats, rapporte le site Mashable. Des Pablo Escobar de pacotille ? Pas autant que cela, car ces trois malfrats auraient vendu pour plus de 300,000 dollars du précieux fruit. Des pépettes qu’ils ont pu amasser grâce à leur employeur, une épicerie à Oxnard appartenant au géant américain de l’avocat Mission Produce, que les trois hommes volaient impunément.

Mais pourquoi l’avocat se retrouve au centre d’un réseau de trafiquants, semblable à celui dans Narcos ? Alors que la production d’avocats représente plus de 5,1 millions de tonnes par an, que le prix moyen au détail a progressé de 40% aux Etats-Unis, l'appât du gain attire et séduit, des petits délinquants aux cartels. Les tensions qui en découlent tant locales qu’internationales sont représentatifs des conséquences que peuvent avoir la surproduction et la surconsommation d’un aliment aujourd'hui. Le lancement au Mexique du hashtag #CaroComoElAguacate ("Aussi cher que l’avocat") ou la décision sans raison viable du département de l’agriculture américaine (USDA) d’arrêter cinq camions transportant des tonnes d’avocats à la frontière ne sont que des exemples des dérives flagrantes autour de la culture de cet or vert. Ce qui est sûr, c'est que la glamourisation de ce fruit entraîne des conséquences bien supérieures aux calories dans nos assiettes. On se demande bien jusqu'où iront les Américains pour pouvoir déguster leurs précieux toasts d’avocat ?  

Jeanne Loriotti

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus