Deliveroo quitte l' Allemagne, un millier d'employés au chômage Deliveroo quitte l' Allemagne, un millier d'employés au chômage

News

Deliveroo ferme ses portes en Allemagne, laissant un millier d'employés sur le carreau par Virginie Gonçalves

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Jeudi 15 Août 2019

Alors qu'en France elle est en conflit avec ses livreurs, qui contestent la baisse de leur rémunération, l'entreprise de livraison de repas à domicile pédale encore plus dans la semoule Outre-Rhin. Deliveroo a annoncé cesser toute activité en Allemagne, mettant plus d'un millier d'employés au chômage.

C'est la fin d'une histoire qui ne roulait pas vraiment. Lundi 12 août 2019, Deliveroo a annoncé suspendre toutes ses activités en Allemagne à compter du 16 août. Un arrêt brutal que les employés de l'entreprise de livraison de repas à domicile en vélo ont appris par un simple email du PDG Marcus Ross. Cette fermeture des portes met du jour au lendemain plus de 1100 livreurs indépendants au chômage et 100 salariés dans les bureaux. La guerre des applis proposant la livraison de plats à domicile a fait sa première victime. 

Depuis quelques années, de nombreuses sociétés se sont lancées sur ce marché où la concurrence est désormais féroce. Uber Eats, Frichti, Foodora et Deliveroo : en France, le choix pour combler une petite faim est large. En Allemagne, où l'entreprise anglaise a commencé ses activités en 2015, Deliveroo a vu ses parts de marché grignotées par Lieferando. Malgré une success story dans le reste de l'Europe, l'application n'a en fait jamais vraiment séduit Outre-Rhin. Selon une étude du Global Consumer Survey réalisée au premier trimestre 2019, seuls 5 % des utilisateurs allemands de services de livraison de repas ont déclaré avoir commandé sur Deliveroo au cours des 12 derniers mois. Les Allemands n'ont donc pas eu d'appétit pour l'appli.

Deliveroo a toutefois su s'imposer dans d'autres pays. En France, 30 % des consommateurs de livraison de repas à domicile ont utilisé la plateforme durant l'année passée. Une situation qui pourrait cependant changer. Car la société anglaise est en conflit avec ses livreurs à vélo depuis fin juillet. Ces derniers protestent contre la révision de la rémunération des courses qui a pour beaucoup entraîné une baisse de leurs revenus. Pour certains, le tarif minimum des livraisons est passé de 4,50€ à moins de 3€, ce qui oblige à multiplier les courses et à prendre des risques pour aller plus vite. Dans plusieurs villes majeures, les livreurs ont donc entamé une grève perlée pour protester contre cette nouvelle précarisation tandis que des consommateurs ont de leur côté appelé au boycott de l'appli. La faim ne justifie pas toujours les moyens.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires