D’après une étude, dormir 43 minutes de plus par nuit serait bénéfique pour la santé D’après une étude, dormir 43 minutes de plus par nuit serait bénéfique pour la santé

News

D’après une étude, dormir 43 minutes de plus par nuit serait bénéfique pour la santé

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Vendredi 13 Décembre 2019

Des chercheurs américains, spécialistes du sommeil, ont mené une étude qui a révélé qu’il ne suffirait que de dormir un peu moins d’une heure de plus par nuit pour en retirer des effets bénéfiques sur notre santé.

On ne vous rappellera jamais à quel point il est important de bien dormir. Les effets d’un manque de sommeil chronique peuvent en effet s’avérer plutôt catastrophiques sur notre santé et entraîner des troubles de l’humeur, de l’anxiété, des problèmes de concentration mais aussi une baisse des performances cognitives. Pourtant, on vous l’accorde, toutes les nuits sont loin d’être des plus réparatrices. Des experts en la matière de l’université de Pennsylvanie, se sont alors penchés sur le sujet au travers d’une étude publiée dans la revue Sleep Health. Comme nous l’apprend Slate, celle-ci a révélé qu’il ne faudrait dormir qu’un peu moins d’une heure de plus par nuit pour observer des effets positifs sur notre santé. Plus exactement, il faudrait avancer l’heure de votre coucher ou de retarder la sonnerie de votre réveil de 43 minutes. 

C’est après avoir observé les habitudes de sommeil d’un groupe de 53 étudiants qu’Anne-Marie Chang, la conductrice des recherches, et son équipe ont pu constater cela. Equipés d’un accéléromètre qu’ils ont dû porter à leur poignet 24h/24, les participants se sont également vus demandé de dormir une heure de plus par nuit pendant une semaine. "Nous avons vraiment été bluffés par les résultats sur la tension artérielle" a confié Anne-Marie Chang à la fin de l’étude. 
En moyenne les sujets avaient dormi 43 minutes de plus, 77% d’entre eux avaient augmenté leur temps de sommeil de plus de 15 minutes et 66% de plus de 30 minutes. Des changements loin d’être anodins qui permettraient de gagner en moyenne 7 points en moins sur la tension artérielle systolique.
A noter que les spécialistes recommandent également aux jeunes adultes de dormir entre sept et neuf heures par nuit. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires