Covid-19 : les fumeurs plus fragiles face au virus Covid-19 : les fumeurs plus fragiles face au virus

News

Covid-19 : les fumeurs plus fragiles face au virus

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 17 Mars 2020

Selon le secrétaire général de l'Alliance contre le tabac, le risque pour les fumeurs de développer une forme sévère du Covid-19 serait augmenté de 50%.

Cri d'alarme. Le secrétaire général de l’Alliance contre le tabac, le PBertrand Dautzenberg, a étudié les chiffres récemment publiés par le New England Journal of Medicine, établis à partir de données chinoises et en a dégagé des inquiétudes mesurées quant aux méfaits du covid-19 sur les fumeurs.
"Il n’y a pas de certitude sur le risque accru pour les fumeurs de contracter le virus, faute de données en la matière, même si c’est ultraprobable", a-t-il déclaré. "On le saura peut-être dans un an", ajoute-t-il avant de nuancer le cas des fumeurs qui contracteraient le virus. Ceux-ci deviendraient alors des personnes plus fragiles et plus réceptives à une forme plus grave du virus covid-19. "En revanche, une fois contracté, le risque pour eux de développer une forme sévère est augmenté de 50%, et même de 130% pour la forme très sévère, soit quasi mortelle. La forme sévère du Covid-19 se développerait chez 14% des non-fumeurs et 21% des fumeurs atteints. Pour les passages en réanimation ou décès, les chiffres sont de 12% et 5%, soit 2,5 fois plus. On n’est pas sûrs à 100%, mais il est très pertinent qu’il y ait un lien de causalité".

Même si les bureaux de tabac restent ouverts en cette période de confinement, ne serait-il pas le moment d'arrêter ? Pour vous y aider, rendez-vous sur le site de Tabac Info Service. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires