chypre

News

Chypre : le Parlement rejette le plan de sauvetage

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Le plan de sauvetage de Chypre, qui consistait à taxer les gros comptes et permettait aussi de lutter indirectement contre les paradis fiscaux de l'île a été rejeté par le Parlement chypriote.

Le Parlement chypriote a rejeté hier le plan de sauvetage européen pour l'île après le tollé provoqué par la taxe sur les dépôts bancaires. Trente-six députés ont voté contre, 19 se sont abstenus – tous du parti Disy, du président conservateur Nicos Anastasiades. Le plan n'a d'ailleurs obtenu aucun vote positif. L'annonce du rejet a été accueillie par une énorme explosion de joie devant le Parlement où des milliers de manifestants s'étaient réunis pour dire "non" au texte.

###twitter###

Le plan de sauvetage, conclu à Bruxelles samedi à l'aube, prévoyait à l'origine une ponction de 6,75 % pour les dépôts jusqu'à 100 000 en contrepartie d'un prêt de 10 milliards d'euros de la zone euro et du FMI. Le gouvernement de l'île, au bord de la faillite et face à la colère des manifestants, avait finalement retenu la solution d'une taxe exceptionnelle de 6,75 % sur tous les dépôts bancaires de 20 à 100 000 euros et de 9,9 % au-dessus. Cette mesure inédite de prélèvement devait rapporter 5,8 milliards d'euros. Les députés, qui ont affirmé ne pas céder au chantage, se félicitent. Il faut désormais un plan B à la République de Chypre.

--> Retrouvez plus de news !

B.K.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus