Choc toxique : le mannequin Lauren Wasser va perdre sa deuxième jambe

News

Choc toxique : le mannequin Lauren Wasser va perdre sa deuxième jambe

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Vendredi 22 Décembre 2017

En 2012, Lauren Wasser s’était fait amputer de la jambe droite suite à un choc toxique provoqué par un tampon. Aujourd’hui, elle va perdre sa deuxième jambe…

Souvenez-vous. En 2012, le mannequin Lauren Wasser avait été amputée de la jambe droite suite à un choc toxique provoqué par un tampon hygiénique. Selon le Washington Post, la jeune femme, qui porte aujourd’hui une prothèse, va perdre sa deuxième jambe. La raison ? L’infection s’est propagée. "Je souffre atrocement tous les jours, mon autre jambe devrait être amputée dans les mois à venir", a-t-elle confié au média américain. Malgré tout, Lauren Wasser continue son combat : elle souhaite avertir les femmes des risques potentiels associés aux tampons et appelle à plus de transparence concernant les produits d'hygiène féminine. "Je pense que c'est mon but et je ne m'arrêterai pour rien au monde", poursuit-elle. En mars 2017, elle a animé une conférence TEDx à Tel-Aviv. Elle y avait notamment expliqué que même avec une prothèse, elle pouvait continuer sa carrière de mannequin. Une façon de présenter plus de diversité dans le monde du mannequinat. 

Mayweather or MacGregor ?!

Une publication partagée par Lauren Wasser (@theimpossiblemuse) le

Monday’s are for the savages! ????photo by my ❤️@camraface

Une publication partagée par Lauren Wasser (@theimpossiblemuse) le

Ava Skoupsky

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus