A Paris, plusieurs mairies vont héberger des sans-abri A Paris, plusieurs mairies vont héberger des sans-abri

News

A Paris, plusieurs mairies vont héberger des sans-abri par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Dimanche 14 Octobre 2018

Face à la pénurie de places d’hébergement d’urgence à Paris, la maire de la ville, Anne Hidalgo, a décidé d’agir. Dans un entretien au JDD, elle annonce notamment que plusieurs mairies de la capitale ouvriront leurs portes aux SDF cet hiver.

Ce dimanche 14 octobre, Anne Hidalgo a pris la parole dans le JDD. A l’approche de l’hiver, elle annonce des mesures fortes concernant l’hébergement d’urgence des SDF dans la capitale. Plusieurs mairies d'arrondissements ouvriront donc très rapidement leurs portes aux personnes dans le besoin. Ce sera le cas de l’Hôtel de Ville qui accueillera des femmes sans-abri. Le prestigieux bâtiment abritera bientôt une halte de nuit pouvant accueillir jusqu’à cent personnes en période de grand froid, ainsi qu’un accueil de jour décent avec bloc sanitaire et dortoirs. "L’hôtel de ville de Paris doit donner l’exemple, montrer qu’il est possible d’héberger des sans-abri partout, y compris dans un palais de la République" clame Anne Hidalgo qui annonce également la création d’abris mobiles prochainement installés dans les rues de la capitale et l’organisation d’une seconde Nuit de la solidarité en février 2019. 

Enfin, si la mairie de Paris semble aller dans la bonne direction, Anne Hidalgo espère qu’elle ne sera pas seule dans ce combat et n’hésites pas à interpeller l’Etat. "Il manque près de 3 000 places d'hébergement d'urgence dans la capitale. Je me suis engagée à ce que la ville fasse la moitié du chemin. Plus de 800 ont déjà été créées dans nos bâtiments depuis février, 700 seront ouvertes d'ici à début 2019. L'État est chargé de créer les 1 500 autres" déclare-t-elle avant d’inviter les entreprises qui ont des locaux vides à les mettre à disposition des plus faibles. En espérant que son appel soit entendu.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus