Ce supermarché français va instaurer deux heures par semaine pour faire ses courses dans le calme Ce supermarché français va instaurer deux heures par semaine pour faire ses courses dans le calme

News

Ce supermarché français va instaurer deux heures par semaine pour faire ses courses dans le calme

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 15 Novembre 2019

À partir du 2 décembre 2019, les magasins U vont mettre en place un créneau horaire pour faire ses courses dans le silence. Et on se demande pourquoi personne n’a eu l’idée avant.

Déambuler dans les rayons du supermarché sans être gêné par les brouhahas, la musique qui hurle et les appels aux micros, c’est un rêve pour de nombreux clients. Et c’est ce que les magasins U (U Express, Super U, Hyper U) ont décidé d’instaurer sous le nom "des heures calmes". Tous les mardis entre 13h30 et 15h30 à partir du 2 décembre 2019, les 1 600 magasins de la chaine de grande distribution diminueront leur intensité lumineuse des magasins.

L'ambiance sonore sera au calme puisque la musique, les annonces au micro, et la limitation des bruits des machines d’encaissement seront limités. L’idée est née lorsque Christelle Berger, présidente de l’association Espoir pour mon futur et maman d’une fille atteinte d’un trouble du spectre de l’autisme, a pris contact avec l’Hyper U de Vierzon pour proposer les heures calmes. Et pour cause : sa fille est sensible aux bruits et aux stimulis visuels.

Des premiers tests avaient été mis en place dans quelques magasins dans le Centre-Val de Loire en Occitanie et dans les Hauts-de-France. L’expérimentation a été un tel succès qu’elle sera maintenant généralisée. À la rentrée, la députée Nadia Essayan (MoDem), avait proposé un projet de loi pour imposer au minimum une heure par semaine un moment de calme à tous les supermarchés et hypermarchés. Le projet de loi est actuellement renvoyé à la Commission des affaires économiques. "Les personnes qui souffrent de troubles autistiques ressentent la lumière et le son de façon plus intense que nous et cela peut causer une véritable souffrance et du coup, un empêchement à aller dans ces lieux", avait expliqué l’élue.

O.M

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires