Cancer : la hausse du coût de la prise en charge est devenue "intenable"

Cancer : la hausse du...

Cancer : la hausse du coût de la prise en charge est devenue "intenable"

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Jeudi 26 Octobre 2017

Lors d’une interview accordée à "Libération" mardi dernier, Thierry Philip, président de l’Institut Curie, a déclaré que la prise en charge du cancer devenait beaucoup trop chère. Et réclame aux laboratoires d'élaboration des médicaments plus de transparence.

Alors que nous sommes en plein Octobre Rose (une opération qui a pour but de sensibiliser au cancer du sein), le président de l’Institut Curie, Thierry Philip, a déclaré au quotidien Libération que la hausse annuelle du coût de la prise en charge du cancer était devenue trop élevée. "Nous sommes sur une pente d’un milliard par an d’augmentation, précise-t-il, et si on se projette en 2025, on se retrouve avec près de dix milliards pour les médicaments du cancer. Nous sommes entrés dans un taux d’augmentation annuelle qui est devenu intenable". Selon Thierry Philip, le coût du cancer en 2000 était de 15 milliards d'euros tout compris (assurance maladie, arrêts maladie, taxis etc.) et d'un milliard pour les médicaments. "Aujourd’hui, nous en sommes à 16,5 milliards, dont 3,5 milliards pour les médicaments. Si on laisse faire, cela va mal finir", a-t-il déploré.

Le président de l'Institut de lutte contre le cancer accuse notamment les laboratoires qui élaborent les médicaments de manquer de transparence :"Il faut distinguer clairement le coût de la recherche et le coût de la fabrication. Les firmes disent qu’elles mettent dix molécules dans les tuyaux pour qu’une seule marche. Eh bien, pourquoi pas ? Vérifions, qu’elles nous disent lesquelles et combien cela a coûté", a-t-il lancé. Thierry Philip appelle désormais à aller vers "un juste prix des traitements". Un problème qui est plus que jamais d’actualité : selon l’Institut national du cancer, en France, 385 000 personnes ont été atteintes d’un cancer en 2015.

Ava Skoupsky

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus