Le 24 juin 2016, le "leave" l'emporte au référendum et le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne

News

Brexit : la victoire du "Leave" fait réagir les internautes avec humour

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Le 24 juin 2016, les résultats du référendum ayant pour objet le départ du Royaume-Uni de l'Union Européenne sont tombés : le "leave" l'a emporté à 51,9% des voix. Alors que certains applaudissent la nouvelle, d'autres sous le choc, réagissent avec humour.

Appelés aux urnes le 23 juin 2016, les Britanniques devaient décider du sort du Royaume-Uni : le pays devait-il, oui ou non, continuer à faire partie de l'Union Européenne ? Le 24 juin, les résultats sont tombés : le "leave", l'emporte de peu avec 51,9% des voix. Un choc historique pour la Grande-Bretagne, mais aussi pour l'Europe entière qui va devoir se reconstruire, évoluer et apprendre de ses erreurs.

Si cette victoire a fait un heureux, c'est bien Nigel Farage, leader de l'UKIP. A la tête du parti travailliste anti-européen et anti-immigration, qui a fait campagne pour que le Royaume-Uni sorte de l'UE, il n'a pas caché sa joie à l'annonce des résultats. Derrière les caméras anglaises, il a livré un discours plein d'émotion, larmes aux yeux et a avoué vouloir faire de ce jour, une fête nationale : "Nous ne l'avons pas fait juste pour nous. Nous l'avons fait pour toute l'Europe. (...) Ce 23 juin entrera désormais dans l'histoire comme le jour de notre indépendance", a déclaré Nigel Farage

Si 51,9% se sont réjouis de l'issue du scrutin, les 48,1% restant boudent les résultats. Certains internautes n'ont pas tardé à réagir sur la toile et on fait face au choc avec humour. Le réalisateur et scénariste britannique Edgar Wright (Hot Fuzz) a twitté : "Je vais aller manger un putain de croissant pour protester". "Le prochain James Bond va devoir passer deux heures au contrôle des passeports à l'aéroport Charles de Gaulle", a écrit, de son côté, une Américaine en faisant référence aux difficultés que vont rencontrer les anglais pour voyager dans l'Union Européenne. Un autre internaute compare le 23 juin 2016 à un épisode de Black Mirror, série d'anticipation britannique dans laquelle tout peut basculer d'un moment à l'autre. Avec cette nouvelle, la twittosphère risque d'être agitée pour encore un petit moment... 

Léa Lestage

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.