#Blackdotfrance : pourquoi les internautes se dessinent un point noir sur la main ?

Pourquoi ces internautes se dessinent un point noir sur...

#Blackdotfrance : pourquoi ces internautes se dessinent un point noir sur la main ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Vendredi 24 Novembre 2017

A l’occasion de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, qui se déroulera le 25 novembre 2017, le hashtag #blackdotfrance a envahi la Toile. Mais que signifie-t-il ? On vous explique tout.

Depuis plusieurs jours, de nombreux Internautes se dessinent un point noir sur la paume et partagent leurs photos sur les réseaux sociaux. Cette initiative, déjà très répandue aux Etats-Unis ainsi qu’en Angleterre, a été lancée par une Anglaise anonyme. Le but ? Permettre aux femmes d’alerter leurs proches des abus dont elles sont victimes, de manière discrète. En France, à l’occasion de la journée internationale de l’élimination de la violence faite aux femmes, qui aura lieu le samedi 25 novembre 2017, les photos se multiplient sur Twitter :

Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat, a aussi participé au mouvement. Elle a publié un cliché de sa main accompagné du commentaire : "Je soutiens #lepointnoir #blackdotfrance pour permettre aux femmes de parler des violences subies, et pour y mettre fin."

Sandrine Rousseau, l'ancienne secrétaire du parti politique les Verts, qui plaide pour une libération de la parole des victimes d'agressions sexuelles, a également dessiné un point noir sur sa main. Et vous pouvez, vous aussi, participer au mouvement. A vos stylos !

Ava Skoupsky

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus