#BalanceTonPorc : en 5 mois, plus de 848 000 message ont été partagés #BalanceTonPorc : en 5 mois, plus de 848 000 message ont été partagés

News

#BalanceTonPorc : en 5 mois, plus de 848 000 messages ont été partagés par Géraldine Verheyen

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 18 Mars 2018

Dans une interview accordée au "JDD", Sandra Muller, à l’origine de #BalanceTonPorc, est revenue sur ce succès sur les réseaux sociaux ainsi que sur son combat contre le harcèlement sexuel.

Cinq mois après le lancement de #BalanceTonPorc, où en sont les témoignages ? Interviewée ce vendredi 16 mars 2018 par le JDD, la journaliste Sandra Muller, qui a partagé les premiers tweets suite à l’affaire Weinstein, a expliqué ses motivations.

Celle qui assure que son tout premier post était "au départ destiné à ses confrères" se réjouit du nombre de témoignages : "On en est à plus de 848 000 messages sur les réseaux sociaux (principalement Facebook et Twitter) en cinq mois selon Visibrain, plus de 8 000 articles sur le sujet, ce qui est une grande satisfaction. En tant que journaliste, c'est vraiment appréciable de voir que les gens veulent s'informer sur ce mouvement", confie-t-elle. Interrogée sur Eric Brion, qu’elle a accusé nommément sur Twitter de comportement déplacé, elle soutient ne pas avoir fait de délation, comme on peut souvent l’entendre : "En donnant ce nom, j'ai aussi protégé des gens. Il ne peut plus s'en prendre à qui que ce soit" assure-t-elle, rappelant qu’il ne faut pas confondre victime et coupable. Enfin, la journaliste a dévoilé qu’elle continuait à se battre contre le harcèlement sexuel : "J’ai fondé une association (We Work Safe) qui défend les victimes de conduites inappropriés, de harcèlements ou de viols sur leur lieu de travail." Elle a d’ailleurs trouvé deux grosses entreprises pour soutenir son projet financièrement. Ces dernières vont également s’engager en suivant un code de bonne conduite. Pour lire l'intégralité de son interview, c'est par ici

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus