Bac 2013 : 136 copies de philo volées !

Bac 2013 : 136 copies de...

Bac 2013 : 136 copies de philo volées à Marseille !

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Vendredi à Marseille, un correcteur du bac de philosophie s’est fait voler son sac qui contenait 136 copies de Terminale S. Résultat : les 136 élèves repassent l’épreuve demain après-midi.

Malheureusement, 136 élèves de Terminale S devront retourner plancher une deuxième fois sur un des sujets de philosophie - au choix : une dissertation ou un commentaire de texte - demain après-midi, puisque leur copies ont été dérobées. En effet, le correcteur de ces copies a été agressé vendredi après-midi dans les rues de Marseille. Il s'est fait voler son sac dans lequel se trouvaient les fameuses feuilles d'examen...###twitter###

Le rectorat d’Aix-Marseille a précisé que cette nouvelle épreuve ne concerne que les copies de la "série S jury 4110" des élèves des lycées Dominique Villars, Aristide Briand et Saint-Joseph, de la ville de Gap. L’épreuve de remplacement est organisée demain après-midi, de 14h à 18h, avec les sujets de secours. Le rectorat a ajouté qu’aucun traitement de faveur ne sera accordé aux élèves.

Ce nouveau couac vient compléter la petite collection de la saison 2013 du baccalauréat. On se souviendra d’ailleurs longtemps de cette mère parisienne qui a tenté, le 19 juin dernier, de passer l’épreuve d’anglais à la place de sa fille, et qui pensait faire illusion ... avec des Converse et un jean taille basse !

--> Retrouvez plus de news Glamour !

Morgane Champommier

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus