Avortement : en Irlande, l'IVG pourrait (enfin) être légalisée Avortement : en Irlande, l'IVG pourrait (enfin) être légalisée

News

Avortement : en Irlande, l'IVG pourrait (enfin) être légalisée par Laura Carreno-Müller

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Le 25 mai 2018, les Irlandais devront voter pour ou contre la légalisation de l'avortement, à l'occasion d'un référendum décisif. En Irlande, au Nord comme au Sud, la procédure reste interdite, même en 2018, sauf en cas de risque mortel pour la future mère.

Le débat ne cesse de secouer l'Irlande du Sud : le vendredi 25 mai 2018 se tiendra un référendum historique qui pourrait enfin ouvrir la voie à la légalisation de l’interruption volontaire de grossesse. Une procédure toujours interdite dans le pays, même en 2018, ce qui pousse les Irlandaises à se déplacer à l’étranger, principalement au Royaume-Uni, ou même à mettre leurs vies en danger en ayant recours à des alternatives risquées, comme celle d’acheter des pilules abortives sur la Toile.

Le fautif dans tout ça ? Le 8ème amendement de la Constitution irlandaise. Adopté en 1983, ce dernier vise à protéger "le droit à la vie de l’enfant à naître" empêchant tout gouvernement de permettre la libéralisation de l’avortement. Résultat : depuis 35 ans, avoir recours et pratiquer une IVG est passible d’une peine de 14 ans de prison. Et ce même en cas de viol. La preuve : en 1992, la justice avait empêché une adolescente victime de viol d'aller avorter au Royaume-Uni. La loi irlandaise avait finalement cédé, jugeant que sa vie était en danger, puisqu'elle menaçait alors de se suicider.

Et dans ce pays ultra-conservateur, c'est la jeunesse qui s'engage. Le 8 mars 2018, à l'occasion de la Journée internationale des droits de la Femme, des milliers de jeunes militantes sont parties à la conquête des rues de Dublin, pour revendiquer leur droit à l'avortement. La Toile aussi se mobilise. Sur Twitter et Facebook, la page "In Her Shoes" (A sa place, ndlr) est dédiée à des témoignages de femmes ayant eu recours à une IVG

"J'ai 30 ans, je me rends cette semaine en Angleterre pour me faire avorter... A une époque, je pensais que je ne le ferai jamais, mais chacun son truc. Et me voici maintenant. A leur place, à la mienne, faisant face à ce choix". 

Du côté des stars, des personnalités comme Cillian Murphy, de la série Peaky Blinders, et Saoirse Ronan (Lady Bird) ont montré leur soutien aux militantes et ont même encouragé les Irlandais à voter "oui" dans un clip relayé sur les Internets, le 7 mai 2018. Si la libéralisation de l'IVG est votée, un projet de loi la rendant légale jusqu’à la 12ème semaine de grossesse pourrait être adopté par le gouvernement. Une mesure semblable à celle qui existe en France, mais qui n'impliquera pas le Nord du pays, où on est encore bien loin du référendum.    

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.