L'"égoportrait" de Barack Obama avec le joueur de baseball David Ortiz. Crédit : JEWEL SAMAD / AFP

News

Au Québec, le mot "selfie" remplacé par "autophoto" et "égoportrait"

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mardi 8 Avril 2014

L’Office de la langue française québécoise a décidé de remplacer l’anglicisme "selfie" par "autophoto" et "egoportrait".

Si le mot anglais Selfie est totalement intégré dans le langage courant en France, il n’est pourtant pas au goût des Québécois. ###twitter###L’Office de la langue française outre-Atlantique a donc tranché : il faudra désormais dire "autophoto" ou "égoportrait" à la place du terme anglais, désormais tout bonnement déconseillé. Sur le site de l’organisation, les deux mots sont rattachés à la définition suivante :
"Autoportrait photographique fait à bout de bras, la plupart du temps avec un téléphone intelligent, un appareil photo numérique ou une tablette, généralement dans le but de le publier sur un réseau social.

Notes :
La ou le photographe peut être accompagné d'autres personnes sur son autophoto.
Pour désigner ce concept, on utilise parfois le générique autoportrait.

Le terme égoportrait est formé de égo-, "soi-même", et de portrait. Il souligne le côté égocentrique et la valorisation de soi-même qui peuvent être caractéristiques de l'autophoto."

En France, aucune préconisation n’a (encore ?) été faite. On peut donc toujours utiliser le terme anglais, sacré mot de l’année 2013 par les dictionnaires d’Oxford.

--> Retrouvez plus de news Glamour !

Anne-Yasmine Machet

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus