Au mémorial de la Shoah, le drôle de mot laissé par Trump

Au mémorial de la Shoah,...

Au mémorial de la Shoah, Trump s’est cru à une pendaison de crémaillère

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

En visite officielle à Jérusalem ce mardi 23 mai 2017, Donald Trump a laissé un message qui n’était pas vraiment de circonstances au mémorial de la Shoah.

So Amazing !", Donald Trump aurait-il oublié où il se trouvait lorsqu’il a laissé son mot dans le livre d’or du mémorial de la Shoah ? En visite officielle à Jérusalem ce mardi 23 mai, le président des Etats-Unis a laissé sur les lieux une dédicace digne d’une pendaison de crémaillère.

"C'est un grand honneur d'être ici avec tous mes amis. C'est tellement incroyable + je n'oublierai jamais
"Voici le message de Donald de Donald Trump dans le livre d'or du Memorial de Yad Vashem. "Tellement incroyable + je n'oublierai jamais" (Il a oublié : "On se voit l'été prochain")"

Ce mémorial de l’Holocauste inauguré à Jérusalem en 1957 a été construit pour rendre hommage aux victimes juives de la Shoah. Sur Twitter, le rabbin parisien Gabriel Farhi visiblement consterné par les propos inconscients de Donald Trump s’est fendu d’un "No Comment".


Sur la Toile, certains internautes ont comparé le message laissé par l’ancien homme d’affaires à celui qu’avait écrit Barack Obama lors de sa visite en 2008. "Je suis reconnaissant à Yad Vashem et à tous les responsables de cette institution remarquable. À un moment de grand péril et de promesses, de guerre et de lutte, nous sommes bénis d’avoir un rappel si puissant de la capacité de l'homme de faire du mal, mais aussi notre capacité à nous relever de la tragédie et à refaire notre monde. Laissez nos enfants venir ici et apprendre cette histoire, afin qu’ils puissent ajouter leur voix pour proclamer "plus jamais". Et nous, souvenons-nous de ceux qui ont péri, pas uniquement comme des victimes, mais aussi comme des individus qui ont espéré, aimé et rêvé comme nous, et qui sont devenus des symboles de l’esprit humain", avait alors écrit Barack Obama.

Maylis Casse

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus