News

Non, les boissons chaudes ne sont pas cancérigènes

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Selon 23 experts du Centre International de la Recherche sur le Cancer (CIRC), il existerait un lien entre boissons très chaudes, au-delà de 65 degrés, et le cancer de l’œsophage. Explications.

Mercredi 15 juin 2016, l'Organisation Mondiale de la Santé a annoncé que boire des boissons chaudes et surtout très chaudes, provoquerait le cancer de l'œsophage. L'étude a été menée par des chercheurs du CIRC en Chine, en Iran, en Turquie et dans certains pays d'Amérique du Sud. Ce sont dans ces pays où la consommation de thé ou de maté se fait à haute température, comprennez plus de 65 degrès. Résultats : parmi les personnes qui consommaient des boissons à température élevée, on trouvait une plus grande proportion de personnes atteintes de cancers

"Ces résultats laissent penser que la consommation de boissons très chaudes est une cause probable de cancer de l'œsophage et que c'est la température, plutôt que les boissons elles-mêmes , qui semble être en cause", a déclaré Christopher Wild, directeur du CIRC. Mais rassurez-vous, si à l'annonce de cette étude vous pensiez arrêter le café : ce n'est pas la peine. "Les températures normales pour le café et le thé dans les pays européens et l'Amérique du Nord sont bien inférieures - à 65 degrès. Le café et le thé sont souvent bus en dessous de 60 degrès." a noté l'épidémiologiste Dr Dana Loomis dans un communiqué

Alors, rassurés ? 

Léa Lestage

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.