Accusations contre Asia Argento : pourquoi les porcs doivent cesser d’exulter Accusations contre Asia Argento : pourquoi les porcs doivent cesser d’exulter

News

Accusations contre Asia Argento : pourquoi les anti-féministes doivent cesser d’exulter

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Lundi 20 Août 2018

Dimanche 19 août, le New York Times a publié des révélations au sujet d’Asia Argento, témoin et fer de lance du mouvement #MeToo. L'actrice a versé de l'argent à Jimmy Bennett, un jeune homme qui l'accuse d'agression sexuelle. De quoi déclencher une tempête médiatique... et régaler les porcs.

Mise à jour du 21/08/2018 : l’actrice Asia Argento "nie toute relation sexuelle" avec Jimmy Bennett. Dans un communiqué publié mardi 21 août, elle écrit : "Je rejette le contenu de l’article publié par le New York Times qui circule dans les médias internationaux (…). Je n’ai jamais eu de relation sexuelle avec Bennett". Elle évoque aussi une "persécution".

Selon elle, la transaction financière a eu lieu suite aux difficultés financières de Jimmy Bennett. Celui-ci avait alors engagé des poursuites judiciaires contre sa propre famille, lui réclamant plusieurs millions de dollars, et avait demandé à l'actrice de lui prêter une grosse somme d’argent. Elle lui avait été versée par le chef Anthony Bourdain, compagnon d’Asia Argento (qui s’est par ailleurs suicidé le 8 juin 2018), pour éviter une "publicité négative" d'après Argento.

Les ennemis du féminisme exultent. Hier, le New York Times a publié un article révélant que l’actrice Asia Argento, fer de lance du mouvement #MeToo, a versé de l'argent à un homme l’accusant d’agression sexuelle. Jimmy Bennett, acteur et musicien de rock américain, affirme que l’agression a eu lieu dans une chambre d'hôtel en Californie en 2013. Asia Argento avait alors 37 ans et Jimmy Bennett, 17 (l’âge du consentement légal étant de 18 ans en Californie). Les avocats de l'acteur évoquent une agression sexuelle traumatisante, qui a menacé sa santé mentale et nuit à son travail. Selon le New York Times, dans les mois qui ont suivi les révélations d’Asia Argento au sujet de son viol par Harvey Weinstein, une somme de 380 000 dollars a été versée à Jimmy Bennett. L'objectif : "aider" le jeune homme, selon un courrier de l'avocat d'Asia Argento finalisant l'accord financier entre les deux parties. Autant de révélations qui, depuis dimanche, font jubiler les adversaires de #MeToo.

Leur ligne d'attaque ? Asia Argento ne serait plus crédible, et le mouvement #MeToo pâtirait de l'affaire. Réponse de nombreux.ses internautes : l'agression dont se dit victime Jimmy Bennett n'annule pas les accusations de l’actrice contre Weinstein, pas plus que les millions de témoignages de femmes qui ont suivi. Pour Tarana Burke, fondatrice de #MeToo en 2007, le mouvement est même toujours aussi pertinent. Dans un thread Twitter, à dérouler ci-dessous, elle a rappelé que les violences sexuelles touchent aussi les hommes, qui seront de plus en plus nombreux à témoigner, et qu’il n’existe pas un bourreau-type, pas plus qu’une victime parfaite. L'affaire prouve aussi que ces violences sont "une histoire de pouvoir et de privilèges", estime Tarana Burke. Et de conclure que #MeToo n’est pas un show dont on commente les rebondissements, mais une lame de fond populaire qui ne s'arrêtera pas, n'en déplaise à ses adversaires.

Coline Clavaud-Mégevand

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus