A cause du réchauffement climatique certaines variétés de sapins sont menacées en France A cause du réchauffement climatique certaines variétés de sapins sont menacées en France

News

A cause du réchauffement climatique certaines variétés de sapins sont menacées en France

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mardi 10 Décembre 2019

Et si on était un jour amenés à fêter Noël sans le traditionnel sapin naturel ? Certaines variétés de l’arbre roi des forêts ne résistent pas aux épisodes de canicule. Elles se font ainsi moins nombreuses et se voient même menacées de disparition.

Au mois de décembre ils trônent fièrement au beau milieu de nombreux salons prêts à accueillir à leurs pieds les tant attendus cadeaux de Noël : les sapins naturels au même titre que de nombreuses autres espèces naturelles sont pourtant menacés de disparition. Une énième conséquence du réchauffement climatique qui continue malheureusement d’affecter notre quotidien et même les traditions les plus ancrées. 

Comme le rapporte l’AFP, si le sapin est encore aujourd’hui indispensable dans de nombreux foyers durant la période des fêtes, cela oblige aussi les cultivateurs de ces arbres conifères à s’acclimater à des températures de plus en plus élevées. 
Et les derniers épisodes de chaleur des plus éprouvants, survenus pendant l’été 2019, ont véritablement mis à mal bon nombre de cultures de sapins. Comme en témoigne Jean-Louis Marcinkowski, spécialiste dans le domaine depuis plus de 30 ans qui assure que 20% des pousses plantées au printemps dernier ont été brulées par les fortes chaleurs. Il en a été de même pour toute une parcelle de mini-sapins. 

Une variété est particulièrement impactée, celle des Nobilis, plus fragile à la chaleur que les autres. Les producteurs ne souhaitent donc plus en replanter. 
Il convient alors d’essayer de se diversifier en plantant de nouvelles variétés plus résistantes et habituées aux hautes températures. 

Frédéric Naudet, président de l’Association française du sapin de Noël naturel se pose tout de même la question de l’avenir des sapins face aux étés caniculaires qui se succèdent et qui battent des records. "Il y a certains endroits en France où on pourra se poser la question de la pérennité de la culture de sapins de Noël" a-t-il déclaré. 

Face aux critiques et aux attaques des détracteurs des sapins naturels qui voient la une forme de déforestation, les producteurs rétorquent qu’au contraire il s’agit d’une culture comme les autres régie "par un cadre réglementaire bien déterminé". Ils défendent également que celle-ci contribue à capter les émissions de CO2 et par conséquent à lutter contre le réchauffement climatique. 
 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires