Cette petite fille de 3 ans s'entraîne en cas d'attaque terroriste

News

A 3 ans, elle s’entraîne en cas d'attaque terroriste

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Jeudi 23 Juin 2016

Si les attaques terroristes sont difficilement explicables aux plus petits, ils en comprennent vite la dangerosité. C'est le cas de cette petite fille américaine de 3 ans qui a donné à sa mère un cours de prévention.

"Ce sont vos enfants, vos petits-enfants, arrières-petits-enfants et les générations futures qui vivront et grandiront dans ce monde basé sur vos décisions", déclare dans un post Facebook Stacey Wehrman Feeley en s'adressant à la classe politique américaine. Le 15 juin dernier, cette maman a décidé de lancer un appel au secours après avoir surpris sa petite fille de 3 ans debout, sur la cuvette des toilettes. D'abord amusée par la scène, elle découvre qu'il s'agit en fait d'une technique qu'on lui a enseigné à l'école en cas d'attaque terroriste : se cacher dans des WC ou une salle de bains, puis monter sur la lunettepour ne pas laisser ses pieds dépasser. La mère a alors eu une violente prise de conscience face à l'innocence volée de son enfant et a décidé de partager son désespoir sur les réseaux, quelques jours après la tuerie d'Orlando. 

"Ils ont à peine trois ans et vont se cacher dans les toilettes, debout au dessus des toilettes. Je ne sais pas ce qui sera le plus dur pour eux ? Essayer de rester tranquille pendant un long laps de temps ou essayer de garder l'équilibre sans glisser et faire dépasser un pied sous la porte ?", écrit Stacey. Pour la mère, il faudrait combattre et éliminer le second amendement de la Constitution, celui qui autorise le port d'armes. Et s'il ne sera jamais aboli, selon elle, il faudrait au moins l'améliorer, le modifier. "Mais combien de décennies ça va prendre ?" , s'exclame-t-elle avant de s'en prendre aux politiques.

"Trop de politiques n'arrivent pas à travailler ensemble. C'est aussi à nous de faire changer les choses. J'aimerais savoir comment les nouvelles technologies pourraient nous aider à avoir des armes plus sûres, obtenir plus de sécurité dans les lieux publics ou mieux prendre en charge les malades mentaux.", estime la maman avant de conclure : "je ne connais pas toutes les solutions, même sûrement aucune, mais si vous ne voulez pas que vos enfants se tiennent debout sur la cuvette des toilettes, nous avons besoin de faire quelque chose !". 

Léa Lestage

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus