najat vallaud belkacem

66 millions d'euros pour lutter contre les violences...

66 millions d'euros pour lutter contre les violences faites aux femmes

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Vendredi 22 Novembre 2013

Ce vendredi, le gouvernement a dévoilé les détails de son nouveau plan pour lutter contre les violences faites aux femmes. 66 millions vont être débloqué sur 3 ans. L'ambition : "ne laisser aucune violence déclarée sans réponse pénale".

Un nouveau plan pour lutter contre les violences faites aux femmes vient d'être dévoilé par le gouvernement. 66 millions sur 3 ans vont être dépensés. Parmi les mesures prises, la mise en place d'un nouveau "kit de constatation d'urgence" pour effectuer les prélèvements en cas de viol sur le modèle de ceux utilisés aux Etats-Unis. Le gouvernement veut également encourager le dépôt de plainte et "ne laisser aucune violence déclarée sans réponse pénale, sanitaire et sociale" selon la ministre du Droit des femmes, Najat Vallaud-Belkacem.
L'argent débloqué servira également à doubler le nombre d'intervenants sociaux dans les commissariats et les gendarmeries pour accompagner au mieux les victimes. ###twitter### 1650 places d'hébergements d'urgence seront créée d'ici 2017. Selon les derniers chiffres de l'INSEE, 220 000 femmes par an sont victimes de violences conjugales mais moins d'une sur trois s'est déplacée à la gendarmerie. Une étude du ministère de l'Intérieur annonce également que 148 femmes sont mortes en 2012 sous les coups de leur conjoint soit une tous les 2,5 jours.

--> Retrouvez plus de news Glamour !

S.D.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus