64% des Français sont déprimés par les célébrations de Noël au bureau 64% des Français sont déprimés par les célébrations de Noël au bureau

News

64% des Français sont déprimés par les célébrations de Noël au bureau

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Lundi 23 Décembre 2019

L’esprit de Noël n’est pas prêt de franchir la porte des bureaux et des open spaces. D’après une étude réalisée par Deskeo, 64% des Français n’apprécieraient pas célébrer Noël dans leurs entreprises.

Une fois le mois de décembre venu toutes les raisons et tous les lieux sont bons à fêter Noël. Mais il ne faudrait quand même pas que votre entreprise commence à s’y mettre : s’il n’y a rien qui vous agace plus que les secret santa, les déjeuners de Noël à la cantine ou les pots de fin d’année, sachez que vous n’êtes pas le.la seul.e dans ce cas. 
D’après un sondage mené par Deskeo, 64 % des travailleurs Français ont avoué ne pas particulièrement apprécier les festivités de Noël organisées par leur entreprise.  

Qu’ils se rassurent, en réalité très peu d’entreprises jouent le jeu des fêtes de Noël puisque 41% d’entre elles n’organiseraient absolument rien. Aussi parce que cela leur permet de faire des économies. Le budget se veut en effet plutôt serré pour 76% des entreprises qui prévoient de ne pas dépenser plus de 50 euros par employé pour Noël. 34% révèlent même ne consacrer que 20 euros en moyenne par personne.
Quant à la pratique du secret santa ou "Père Noël secret" qui consiste à offrir un petit cadeau à un ou une collègue attribuée par hasard, elle n’est pas aussi répandue dans les bureaux que dans les films ou les séries. Seul 1% des entreprises ont prévu d’en organiser un. 

Finalement ce n’est pas plus mal pour toute ces personnes qui détestent fêter Noël avec leurs collègues. Ce ne sont d’ailleurs pas les millennials qui diront le contraire puisqu’une autre étude publiée récemment par le site anglais Jobsite dévoilait que les jeunes actifs étaient particulièrement anxieux et stressés à l’idée d’échanger des cadeaux avec les membres de leur équipe. Une question de finances, de pression sociale et de peur de ne pas être à la hauteur, ça se comprend. 
 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires