108 personnalités adressent une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour sauver l’hôpital public 108 personnalités adressent une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour sauver l’hôpital public

News

108 personnalités adressent une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour sauver l’hôpital public par Pierre-Guillaume Ligdamis

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Jeudi 3 Octobre 2019

Face à la crise qui touche actuellement les hôpitaux, qui devraient faire l’objet de restrictions budgétaires, 108 personnalités ont décidé de se mobiliser en co-signant une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron.

Cela fait désormais plusieurs mois que le personnel médical mais aussi les patients alertent sur la crise qui sévit actuellement dans les hôpitaux publics. Mais malgré les grèves et les coups de gueules qui se succèdent, le gouvernement n’a toujours pas proposé de solutions durables pour contribuer à enrayer le problème.
En juin 2019, Agnès Buzyn ministre de la Santé annonçait qu’un budget de 750 millions d’euros serait débloqué pour venir en aide aux urgences. Une somme qui demeure malheureusement insuffisante au vu de l’ampleur du problème. Comme le rapporte Francebleu, la dette des hôpitaux publics s’élèverait en effet à plus de 30 milliards d’euros. Depuis, aucune autre mesure n’a été annoncée en faveur des hôpitaux alors que le personnel hospitalier continue à souffrir du manque de moyens matériels et humains. Ces problèmes impactent en effet aussi bien leurs conditions de travail que la façon dont sont accueillis et soignés les patients. 

Autant de raisons qui ont motivées, 108 personnalités issues du monde du cinéma, de la musique ou de l’humour à essayer d’apporter leur aide aux hôpitaux publics en co-signant une lettre ouverte dans laquelle ils interpellent directement le président de la République Emmanuel Macron. Dans ce document publié dans Le Parisien du 2 octobre 2019, des célébrités à l’instar de Veronique Sanson, Florence Foresti, Clara Luciani ou encore Charlotte Gainsbourg réclament notamment la mise en place d’un "plan d’urgence"  pour sauver l’hôpital public. Ils demandent par exemple à ce que plus de lits soient installés, que davantage de personnel soit embauché et que les salaires soient revalorisés. "L’hôpital public a besoin de réformes mais aussi et surtout de moyens pour assurer ses missions dans des conditions acceptables pour les patients et pour les soignants" peut-on lire dans la lettre. 

Et c’est justement parce qu’elles ont déjà fréquenté ou été soignées dans ces hôpitaux publics que ces personnalités alertent sur la situation actuelle. "Nous n’avons pas eu besoin de les convaincre, ils (les signataires) sont souvent très reconnaissants et conscients des difficultés que nous rencontrons" indique au Parisien Antoine Pelissolo psychiatre et membre du collectif inter-hopitaux. "Vous verrez ce qu’est l’hôpital si un jour vous êtes malade monsieur Macron" lance même Véronique Sanson dans une interview pour le Parisien. Actuellement soignée pour un cancer, elle explique avoir justement été témoin des conditions déplorables des hôpitaux mais également très touchée par le quotidien particulièrement éprouvant des infirmières en sous-effectif et "au bord du burn out"

Marie Citrini, l’une des signataires et représentante des droits des usagers à l’ AP-HP regrette que les patients aient à "payer le prix fort de cette crise" et parle même d’une "déshumanisation vertigineuse". "Les patients sont perdus, déboussolés. Ils n'en peuvent plus d'être trimbalés, réduits à un organe malade ! C'est le foie de la chambre 32, le cœur de la 18, la hernie de la 212 qu'on soigne, nous disent-ils, l'écoute, l'humain n'y est plus." déplore-t-elle. 

Dès le 2 octobre, toutes les personnes qui fréquentent les hôpitaux sont elles aussi appelées à faire part de leur colère au président. Pour ce faire des cartes postales sont mises à disposition du public à l’entrée des hôpitaux. Déjà pré-rédigées du message suivant : "Je suis usager de l’Hôpital public et je constate que le manque d’effectifs affecte ma prise en charge et l’accueil qui m’est fait", les cartes sont également illustrées d’un dessin de l’Homme de Vitruve de Léonard de Vinci représenté avec ses membres qui se disloquent.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires