chocolat déprime chocolat déprime

J’ai envie de chocolat dès que j’ai le cafard

J’ai envie de chocolat dès que j’ai le cafard

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mercredi 24 Novembre 2010

C'est pavlovien : un coup de déprime et ça ne manque pas, on a une irrésistible envie de manger sucré. Voici l’explication de cet étrange réflexe.

Votre boss vous a passé un savon, votre mec est insupportable en ce moment et vous le mettriez bien en vente sur eBay, votre mère est venue déjeuner chez vous et a critiqué exactement TOUT, votre ex vient de rencontrer la femme de sa vie (qui est accessoirement canon) et vous venez de les croiser main dans la main devant une vitrine de bagues de fiançailles hors de prix… Du coup, vous avez envie de fondre sur les paquets de gâteaux de vos enfants, voire les barres protéinées de chéri les plus mauvais jours, avec l'appétit d'un ogre en crise d'hypoglycémie. Pourquoi ?

Il y a plusieurs explications : la première étant que les aliments sucrés c’est bon. Et puis, ils renvoient à l’enfance, aux bonbecs à la sortie des cours, aux goûters d’anniversaire... C’est notre madeleine de Proust, le sucre, celle qui nous réconforte lors des coups durs. Mais il y a également une autre raison, à cette pulsion alimentaire.

En effet, ce phénomène est aussi lié au manque de sérotonine, la molécule responsable de la sensation de bien être. Or, la fabrication de la sérotonine dépend du taux de sucre. Cela explique pourquoi, quand on est déprimée, notre corps croit qu’on a besoin de sucre... ce qui est faux. Avoir envie de sucre n’a rien à voir avec avoir besoin de sucre.

En réalité, le stress, l’alcool, le manque de fer et de magnésium sont souvent responsables de la diminution de la présence de sérotonine dans notre corps. D’après le docteur Guérineau*, c’est donc sur ces facteurs qu’il faut agir pour faire disparaître les fringales. Il préconise notamment les compléments alimentaires riches en fer et en magnésium.
Certains aliments apportent aussi ces oligo-éléments, comme les produits d’origine céréalière, le poisson, les légumes verts ou encore le chocolat noir et le cacao. Quant au sport, c’est un excellent remède contre le stress. Voilà de quoi oublier vos envies de sucré pour un moment.

 

*Docteur BERTRAND GUERINEAU

Médecin généraliste spécialisé en nutrition, micronutrition et prévention nutritionnelle individualisée. Autour du livre  Les secrets de la micronutrition  chez Albin Michel. (Sortie début novembre)

Gabrielle Fingerhut

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus