Martinez

12 bonnes raisons de ne...

12 bonnes raisons de se réjouir de ne pas être à Cannes

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mardi 22 Mai 2012

Allez, un peu de mauvaise foi, ça fait toujours du bien.

1. Quand il fait gris et moche, autant prendre le RER pour aller bosser dans un open-space à la Défense. Question de cohérence.

2. On a toujours été malade en voiture. Même en limousine.

3. Passer ses nuits au Kyriad alors que d'autres se font servir des petits fours dans leur chambre du Martinez, c'est jamais bon pour l'estime de soi.

4. A Cannes, on ne mange pas et on ne dort pas. On boit. Et ça, ce n'est pas compatible avec notre métabolisme plus de deux jours de suite.

5. Seule la marque Camaïeu s'est proposée pour nous prêter des robes.

6. Les yachts ont toujours pollué notre champ de vision. On est plutôt voiliers, nous.

7. Côtoyer des mannequins toute la journée, ça peut être énervant. Surtout quand on a dépassé la taille 38 depuis 1997.

8. Les producteurs qui se baladent toute la journée cigare au bec, ça nous donne la gerbe (au sens propre).

9. Vous n’en avez pas marre des statuts Facebook des gens qui squattent les terrasses de la Croisette,  vous ?

10. Parce que passé 18 ans, les photos dédicacées avec des stars, ça fait un peu pitié.

11. Et puis c'est bien connu, les gens sont méchants à Cannes (pas les Cannois, hein).

12. Tellement méchants qu'ils ne nous laissent entrer dans aucune soirée sans pass. Et comme on en a aucun, on n'a plus qu'à rentrer au Kyriad.

Laurence Vély et Marine Benoit

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus