“Endosphère” : un court-métrage intimiste dans le quotidien des femmes atteintes d’endométriose

À l’origine du court-métrage “Endosphère”, il y a deux amies Annabelle Mai et Carolina Guidotti qui souhaitaient parler d'une maladie, l’endométriose. Loin des reportages journalistiques, ce film léché apporte une immersion dans l’intimité des femmes atteintes. Après une explication de ce qu’est cette maladie chronique complexe, le court métrage propose des témoignages de femmes mis en scène. Ayant bien compris qu’il n’existe pas une mais des endométrioses, la narration donne la place à différentes expériences et ressentis : les cicatrices, les médicaments, les opérations, la sexualité, le travail… En six minutes, les réalisatrices proposent une photographie quasi exhaustive de la maladie qui touche encore 1 femme sur 10 et dont aucun remède fiable n’est encore accessible.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires