Vénus aurait été habitable pendant 3 milliards d’années avant de subir un mystérieux réchauffement climatique Vénus aurait été habitable pendant 3 milliards d’années avant de subir un mystérieux réchauffement climatique

Planète

Vénus aurait été habitable avant de subir un mystérieux réchauffement climatique

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 8 Octobre 2019

Selon des chercheurs américains, la planète Vénus aurait pu accueillir une forme de vie pendant près de 3 milliards d’années, jusqu’à vivre un réchauffement climatique. Aurions-nous des voisins extraterrestres ?

Nous ne sommes peut-être pas seuls dans l’Univers. Le 20 septembre dernier, lors du Congrès européen des sciences planétaires et de la Division des sciences planétaires de la American Astronomical Society (DPS), à Genève, des scientifiques ont dévoilé le résultat de leurs études sur la planète Vénus. Celle-ci aurait été habitable pendant 2 à 3 milliards d’années, après sa formation, laissant ainsi penser qu’une forme de vie aurait pu s’y développer. Mais c’était sans compter sur un mystérieux changement climatique.
En 1978, la NASA avait réussi à prouver la présence, passée, d’océans à la surface de la planète. Dès lors, des recherches ont été effectuées afin de comprendre la composition de Vénus qui ressemble beaucoup à la Terre. Surtout, cela a permis d’évaluer les raisons pour lesquelles les températures y ont grimpé au point de supprimer eau et formes de vie. Alors qu’ont démontré les chercheurs du Goddard Institute for Space Studies de la NASA, présents lors de ce Congrès ?

D’après leurs simulations, Vénus aurait maintenu des températures stables oscillant entre 20 et 50 degrés Celsius, pendant environ 3 milliards d’années. Aujourd’hui, comme le rappelle Business Insider, il ferait environ 470°C sur la surface de la planète. Un changement climatique radical qui serait dû à une intense activité volcanique qui aurait créé d'importantes émissions de gaz à effet de serre, il y a 700 millions d'années. Impossible donc, d’y voir une quelconque forme de vie y faire surface ou y survivre. Toutefois, cela permet aux chercheurs d’établir de toutes nouvelles hypothèses. "Les exoplanètes que l'on trouve dans ce que l'on appelle la 'Zone de Vénus', pourraient en fait abriter de l'eau liquide et des climats tempérés", a déclaré Michael Way, l’un des principaux auteurs de l’étude. Donc une potentielle nouvelle forme de vie.

Nous, tout ce qu’on voit, c’est qu’à la vitesse à laquelle on abîme la planète, la Terre pourrait bientôt connaître le même sort que Vénus. Et ce serait dommage. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires