Santé : les campagnes antivaccin dans le top 10 des préoccupations sanitaires de l’OMS pour 2019 Santé : les campagnes antivaccin dans le top 10 des préoccupations sanitaires de l’OMS pour 2019

Planète

Santé : les campagnes anti-vaccin dans le top 10 des préoccupations sanitaires de l’OMS pour 2019 par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Vendredi 18 Janvier 2019

L’organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que le changement climatique, la grippe, le VIH et même les campagnes anti-vaccination figurent parmi les principales menaces envers la santé de 2019.

La pollution, les maladies chroniques ou encore la grippe sont parmi les maux qui “exigent l’attention” de l’OMS, Organistaion Mondiale de la Santé, et des professionnels de la santé. Mais ce qui surprend dans ce rapport c’est l’accent mis sur la dangerosité sanitaire des campagnes anti-vaccin. Pour rappel les détracteurs mettent en cause leur efficacité ou même leur rôle supposé dans le déclenchement de certaines maladies telle que la sclérose en plaques ou certains troubles tel que l'autisme. Hésitants à se faire vacciner mais surtout réticents à faire vacciner leurs enfants même si ils disposent des ressources nécessaires pour faire valider les 11 vaccins obligatoires en France. Alors même que l’OMS a noté que cela menaçait les progrès réalisés dans la lutte contre certaines maladies. Ils restent en outre l’un des moyens les plus efficaces pour éviter la propagation de maladie. La rougeole, par exemple, a connu une augmentation de 30% dans le monde, bien que tous les cas ne puissent pas être liés au mouvement anti-vaccination.

Outre cette préoccupation, l’OMS a mis l’accent sur la pollution atmosphérique et les changements climatiques puisque neuf personnes sur dix dans le monde respirent un air pollué chaque jour. "Des polluants microscopiques dans l'air peuvent pénétrer dans les systèmes respiratoires et circulatoires, endommageant les poumons, le cœur et le cerveau, causant la mort prématurée de 7 millions de personnes chaque année de maladies telles que le cancer, les accidents cérébrovasculaires, les maladies cardiaques et pulmonaires", a alerté l'organisation. Ayant touchée plus d’un million de personnes en République démocratique du Congo, le virus Ebola est aussi dans le viseur de l’Organisation Mondiale de la Santé. L’OMS note que l’épidémie de VIH / sida continue de tuer près d’un million de personnes chaque année tout en notant que des progrès sont réalisés pour enrailler les épidémies. La liste exhaustive est disponible en ligne. Mais en définitive, l’OMS recommande de bien manger, de faire de l'exercice et de dormir suffisamment. Et appuie sur l’importance de se soumettre à la vaccination.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires