Santé : la pollution de l’air influe sur votre humeur Santé : la pollution de l’air influe sur votre humeur

Planète

Santé : la pollution de l’air influe sur votre humeur par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mercredi 23 Janvier 2019

Si on savait déjà que la pollution atmosphérique était extrêmement nocive pour la santé physique, rien n’avait encore prouvé qu’elle pouvait aussi avoir un impact sur la santé mentale. Malheureusement, c’est désormais chose faite. Etude à l’appui.

C’est maintenant scientifiquement prouvé : la pollution de l’air n’altère pas uniquement notre santé physique. Selon des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology, de l’Académie chinoise des Sciences et des universités de Pékin et Shangaï, elle peut aussi nous mettre de très mauvaise humeur. Des nouvelles conclusions, publiées dans la revue Nature Human Behaviour, prouvent bel et bien que la pollution atmosphérique a un très mauvais impact sur l’humeur et la santé des citadins. Elle déclencherait chez eux des pics de stress intense et les mettrait de mauvaise humeur. Et ce n’est pas tout ! Des recherches plus anciennes ont également mis en évidence l’impact de la pollution sur les performances cognitives et la productivité au travail. Ami.e.s citadin.e.s, il semblerait qu’on ne puisse plus faire grand-chose pour vous…

Pour tirer de telles conclusions, les scientifiques ont analysé 210 millions de messages postés sur l’équivalent chinois de Twitter, Sina Weibo. Ils ont ainsi pu comparer l’humeur des gens à la qualité de l’air, et ils se sont rendu compte que les personnes étaient de (très) mauvaise humeur lorsque les villes dans lesquelles ils vivent connaissaient des pics de pollution intenses. Un lien qui pourrait s’expliquer par une incapacité à sociabiliser quand le taux de pollution atmosphérique est trop élevé, mais aussi par le fait qu'elle empêche de réfléchir et de se concentrer totalement.

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires