Rhume : voici comment se moucher correctement Rhume : voici comment se moucher correctement

Planète

Rhume : voici comment se moucher correctement

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

1 minute

Publié le Mercredi 27 Novembre 2019

C’est une question qu’on ne se pose peut-être pas assez : est-ce qu’on se mouche correctement ? N’y vais-je peut-être pas un peu trop fort ? Est-ce vraiment efficace ? A l’approche de l’hiver on vous donne quelques astuces pour apprendre à mieux vous moucher.

Ah les joies de l’hiver et de ses courants d’air glacés, il vous suffit d’oublier votre écharpe le temps d’une journée pour vous retrouver dès le lendemain avec la goutte au nez. Comme il n’est jamais vraiment plaisant de passer la journée à renifler, vous voilà obligés de vous jeter sur votre paquet de mouchoir afin d’évacuer toutes les mucosités. Bien souvent vous serez tentés de souffler de toutes vos forces afin de déboucher vos fosses nasales ce n’est pourtant pas toujours la solution idéale. C’est en lisant un article à ce sujet sur The Guardian que l’on s’est rendus compte que nous sommes probablement très nombreux à ne pas savoir nous moucher correctement. Voici donc quelques conseils qui devraient aider à rectifier le tir. 

Tout d’abord, si les mouchoirs en papier existent c’est bien pour une raison. Evitez donc d’utiliser une feuille d’essuie-tout ou de papier toilette souvent trop abrasifs et qui risquent d’irriter votre peau.
Il convient ensuite de ne jamais souffler trop fort, tout est dans le dosage si vous ne voulez pas risquer de faire éclater des vaisseaux sanguins et faire saigner votre nez en exerçant une pression trop forte. 
Comme nous l’apprend The Guardian, il est aussi recommandé de ne pas moucher les deux narines en même temps mais plutôt d’en vider une après l’autre, en gardant la tête bien droite. Le tout en soufflant raisonnablement et en douceur. Le mieux étant de se  moucher assez régulièrement afin d’éviter au maximum de renifler ou d’avaler les sécrétions qui s’écouleront alors vers les oreilles, les sinus ou le pharynx. 

Se moucher ne suffit toutefois pas toujours à libérer l’excès de mucus bien enfoui (miam…), à ce moment-là vous pourrez pratiquer un lavage de nez, une technique particulièrement efficace et recommandée par les médecins en cas d’allergie ou d’inflammation nasale. Il suffit tout simplement d’incliner sa tête sur un côté et d’effectuer quelques pulvérisations à l’aide d’une solution d’eau saline en vous bouchant la narine supérieure. Le liquide devrait donc ressortir par l’autre narine. Il faut ensuite réitérer l’opération de l’autre côté avant de bien vous moucher. 
On ne vous rappellera évidemment pas qu'il est important, de jeter vos mouchoirs après chaque utilisation et de bien vous laver les mains pour ne pas permettre la prolifération des microbes.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires