Planète : une péniche ramasse les déchets des fleuves les plus pollués du monde Planète : une péniche ramasse les déchets des fleuves les plus pollués du monde

Planète

Planète : une péniche ramasse les déchets des fleuves les plus pollués du monde par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 27 Octobre 2019

Après avoir envoyé son extracteur de déchets dans le Pacifique, The Ocean Cleanup vient de lancer un tout nouveau projet : "The Interceptor". Une péniche capable de récolter jusqu’à 50 tonnes de plastique par jour, et qui devrait bientôt sillonner les fleuves les plus pollués du monde.

En 2018, le bateau de l’ONG The Ocean Cleanup prenait la mer muni d’un extracteur flottant dans l’espoir de débarrasser le Pacifique de ses 80 000 tonnes de plastique. Moins d’un an après, l’organisation néerlandaise, qui lutte activement contre la pollution des océans, revient sur le devant de la scène grâce à une nouvelle invention, "The Interceptor", une péniche capable de récolter jusqu’à 50 tonnes de déchets par jour. "Dans de bonnes conditions, nous pensons qu’il pourrait même doubler ce chiffre", estime même Boyan Slat, son inventeur aujourd’hui âgé de 25 ans.

Cette embarcation mangeuse de plastique mesure 24 mètres de long et fonctionne grâce à l’énergie solaire. Par le biais d'une barrière, les déchets sont dirigés facilement vers l’intérieur de la barge et sont ensuite déversés dans une des six bennes à ordures. Une fois remplies, un ordinateur de contrôle alerte des techniciens, qui viennent alors les vider. Objectif de l’association : réussir à nettoyer les fleuves et rivières les plus pollué.e.s de la planète. Elle prévoit même de s’attaquer aux mille rivières les plus polluées du monde "d’ici cinq ans".

Deux bateaux sont déjà en service, le premier à Jakarta en Indonésie, et le second en Malaisie. Un troisième devrait très rapidement rejoindre le Vietnam et le modèle d’exposition, qui se trouve à Rotterdam, devrait quant à lui être déployé en République Dominicaine. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires