Planète : les célébrités du monde entier se mobilisent pour l’Australie Planète : les célébrités du monde entier se mobilisent pour l’Australie

Planète

Planète : les célébrités du monde entier se mobilisent pour l’Australie par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Dimanche 5 Janvier 2020

Alors que les températures n’ont jamais été aussi élevées et que le nombre de victimes ne cesse d’augmenter en Australie, plusieurs stars internationales se sont engagées à soutenir financièrement les pompiers du pays.

Le week-end des 4 et 5 janvier 2020 a une nouvelle fois été meurtrier en Australie. Deux citoyen.ne.s ont trouvé la mort dans de violents incendies. Depuis le début de la crise, plus de vingt personnes sont décédées, 480 à 500 millions d’animaux ont péri et cinq à six hectares de forêts sont partis en fumée. Les températures ne cessant d’augmenter, la situation devient de plus en plus critique, surtout pour les pompiers qui, sur le terrain depuis septembre 2019, ne parviennent pas à venir à bout des feux.

Plusieurs stars ont donc décidé de les aider financièrement. Publications sur les réseaux sociaux, mise en place de cagnottes et dons : tous les moyens sont bons pour mettre fin à ces incendies meurtriers. Ainsi, la chanteuse Pink a donné 500 000$, tout comme l’actrice Nicole Kidman. Toutes deux ont également partagé plusieurs liens permettant à chacun.e de contribuer à sa manière à aider l’Australie à se remettre sur pied.

Celeste Barber a quant à elle mis en place une collecte de fonds qui a déjà rapporté vingt millions de dollars aux services locaux des pompiers. La comédienne a réussi à mobiliser plusieurs autres célébrités comme Natalie Portman et Lizzo. Sur Instagram, l’actrice britannique Jameela Jamil, également donatrice, a déploré "une décision impardonnable des dirigeants de ne pas s'intéresser au réchauffement climatique à une époque où il se déroule sous notre nez".

En France, nombreux.ses sont celles et ceux qui se sont aussi exprimé.e.s à ce sujet à l’image de Pierre Niney, qui a appelé à voter pour "ceux qui prennent le changement climatique au sérieux". Le journaliste Hugo Clément, défenseur de l’environnement, a également rappelé le climato-scepticisme du premier ministre, Scott Morrison. "Le Premier ministre climatosceptique refuse de changer sa ligne et continue de soutenir l’une des industries les plus polluantes du monde. L’Australie est le premier exportateur mondial de charbon", a-t-il écrit comme pour tenter de sensibiliser aux désastres écologiques. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Hugo Clément (@hugoclementk) on

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires