Planète : la Malaisie renvoie les déchets plastiques illégaux vers leurs pays d’origine Planète : la Malaisie renvoie les déchets plastiques illégaux vers leurs pays d’origine

Planète

Planète : la Malaisie renvoie les déchets plastiques illégaux vers leurs pays d’origine par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 21 Janvier 2020

Depuis plusieurs décennies, les pays développés, France comprise, envoient leurs déchets plastiques et électroniques vers l’Asie et l’Afrique. Des pays chargés de les recycler qui finissent par crouler sous les débris. Et qui ont décidé de dire stop, à l’image de la Malaisie qui vient de renvoyer 3 737 aux envoyeurs.

Depuis les années 1990, plusieurs pays développés du nord envoient impunément leurs déchets plastiques et électroniques en Asie et en Afrique pour qu’ils y soient triés. Problème : les quantités sont tellement énormes que certains villages ne parviennent plus à les gérer et finissent pas crouler sous les détritus. Surtout, certaines entreprises expédient leurs rebus illégalement, faisant exploser les quotas.

En 2018, la Chine a décidé de dire stop à ces importations devenues ingérables et a interdit l’arrivée sur son sol de de vingt-quatre types de déchets différents, déplaçant le problème vers des pays voisins. Ainsi, la Malaisie a dû faire face à l’apparition de nombreuses nouvelles décharges devenant l’un des "pays poubelles" les plus importants du monde. Aujourd’hui, le gouvernement a, à son tour, souhaité prendre les choses en main. Le 20 janvier 2020, il a annoncé qu’il avait d’ores et déjà renvoyé 150 conteneurs de déchets illégaux contenants quelques 3 737 tonnes de plastique vers leurs pays d’origine. 43 sont retournés en France, 42 au Royaume-Uni, 17 aux États-Unis et 11 au Canada. La ministre de l’Environnement malaisienne, Yeo Bee Yin, a également prévenu que 110 autres seront bientôt réexpédiés, la plupart vers les États-Unis. Elle a précisé que le gouvernement "prendrait les mesures nécessaires pour s’assurer que la Malaisie ne devienne pas la décharge du monde".

Concernant le financement de ces retours, le gouvernement a été très clair : "Nous ne voulons pas payer un seul centime. Les gens envoient des ordures chez nous, nous ne sommes pas censés payer pour les renvoyer", a déclaré Yeo Bee Yin. Les pays exportateurs de déchets et les compagnies maritimes concerné.e.s devront assumer entièrement le retour des conteneurs. Et ils vont devoir rapidement mettre la main au porte-monnaie puisque les Philippines ont aussi annoncé qu’elles renverraient 69 conteneurs dans les prochaines semaines.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires