"Notre planète" : 5 bonnes raisons de regarder le documentaire écolo-conscient de Netflix "Notre planète" : 5 bonnes raisons de regarder le documentaire écolo-conscient de Netflix

Planète

"Notre planète" : 5 bonnes raisons de regarder le documentaire écolo-conscient de Netflix par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 5 Avril 2019

Le 5 avril 2019, Netflix lance sa série-documentaire événement "Notre planète". A la croisée entre le documentaire animalier et le long-métrage engagé, elle promet de faire pleurer dans les chaumières. Et d’éveiller les consciences. Voilà pourquoi vous devriez y jeter un œil.

#1 Des images à couper le souffle
Quatre ans de captation et 600 personnes mobilisées : c’est ce qu’a nécessité le tournage de la série. Le premier épisode, qui se concentre sur l’écosystème de la jungle, nous fait ainsi voyager de la baie de Mbeli au Congo à la Nouvelle-Guinée, en passant par l’île de Bornéo. L’occasion de découvrir des paysages somptueux. Et d’en prendre plein la vue.

#2 Des découvertes surprenantes
En prenant le temps de visionner cette série-documentaire, vous découvrirez forcément des espèces dont vous ignoriez complètement l’existence. Les équipes de Notre planète ont pris soin de zoomer sur des espèces méconnues qui, parfois, ne vivent qu’à un seul coin du globe. Et la faune et la flore qui peuplent la Terre sont tout à coup plus familiers à nos yeux. Mieux qu’un épisode de 30 millions d'amis !

#3 Une prise de conscience immédiate
Préparez-vous à sortir les mouchoirs, ou au moins, à culpabilisez pendant de longues heures... Car plus qu’un simple documentaire animalier, Notre planète est une série engagée qui compte bien éveiller les consciences. Même si l’électrochoc doit être violent. Saviez-vous, par exemple, que cent orangs-outans perdaient la vie chaque semaine à cause de l’activité humaine ? Ou que 90% de la forêt primaire de Bornéo avait disparu ? 


©Netflix

#4 Un ton drôle et décalé
Si les informations distillées dans la série ne sont pas franchement joyeuses, le ton, lui, se veut plus léger. Parfois drôle, toujours décalé, mais néanmoins alarmant, vous risquez tout de même de verser votre petite larme. Un peu comme l’avait fait Microcosmos en 1996.

#5 Un partenariat avec WWF
En plus d’être une série-documentaire bien pensée, Notre planète se veut aussi un projet engagé. Ainsi, il a été entièrement produit en partenariat avec la WWF, l’organisation mondiale de protection de l’environnement. Une plateforme sera donc lancée en parallèle de la première diffusion. Pour agir, rendez-vous sur ourplanet.com.

Notre planète, le 5 avril 2019 sur Netflix.  

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires