Planète

Notre-Dame : "une cigarette mal éteinte" ou un "dysfonctionnement électrique" seraient à l'origine de l'incendie par Esteban de Azevedo

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mercredi 26 Juin 2019

Le parquet de Paris a écarté mercredi 25 juin 2019 la piste criminelle concernant l’incendie de Notre-Dame de Paris. Une information judiciaire a été ouverte pour dégradations involontaires en raison de violation des règles de prudence et de sécurité.

Il s’agirait donc d’une cigarette mal éteinte ou d’un dysfonctionnement électrique qui aurait causé l’incendie de la célébrissime cathédrale le 15 avril. Le procureur de la République de Paris Rémy Heitz s’est exprimé : "en l’état, aucun élément ne permet d’accréditer l’hypothèse d’une origine criminelle". Il poursuit : "Si certaines défaillances (…) ont été mises en évidence, les investigations réalisées ne permettent cependant pas, à ce jour, de déterminer les causes de l’incendie".

Si les pistes de la cigarette mal éteinte et le dysfonctionnement électrique ont retenu l’attention des enquêteurs, aucune n’a pour l’instant été privilégiée. Des investigations plus complètes vont être menées dans le cadre d’une information judiciaire ouverte contre X le 25 juin 2019 pour "dégradations involontaires par incendie, par violation manifestement délibérée d’une obligation de prudence ou de sécurité".
 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires